La dernière moisson

La dernière moisson

Peintures de Rabindranath Tagore

Jusqu’au 11 mars 2012

[amazon_link id=”2226085866″ target=”_blank” container=”” container_class=”” ]ACHETER SON LIVRE[/amazon_link]

Petit Palais, avenue Winston Churchill, Paris 8e

 

Auteur de l’hymne national indien, Rabindranath Tagore (1861-1961) est célèbre pour représenter le premier écrivain non occidental à recevoir le prix Nobel de littérature en 1913. Très créatif, il est également l’auteur de pièces de théâtre et de partitions musicales. A l’âge de 67 ans, il découvre la peinture dont une sélection d’oeuvres de 1928 à 1939, est présentée pour la première fois au Petit Palais.

Lire la suite

De la photographie au design

De la photographie au design

Charlotte Perriand

Jusqu’au 18 septembre 2011

[amazon_link id=”2915542163″ target=”_blank” container=”” container_class=”” ]ACHETER LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION SUR AMAZON.FR[/amazon_link]

Petit Palais, avenue Winston Churchill 75008

On connaissait Charlotte Perriand designer mais pas photographe. Le Petit Palais propose un nouvel éclairage sur le rôle qu’a joué la photographie dans son processus de création. Comme source d’inspiration autant comme élément constitutif de ses réalisations.  Une première pour les années 1930.

Lire la suite

La Comédie parisienne

La Comédie parisienne

Jean-Louis Forain (1852-1931)

Jusqu’au 5 juin 2011

[amazon_link id=”2759601552″ target=”_blank” container=”” container_class=”” ]ACHETER LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION SUR AMAZON.FR[/amazon_link]

Petit Palais, avenue Winston Churchill 75008

A l’instar de Balzac qui s’était attelé à décrire la Comédie humaine, Jean-Louis Forain, peintre moraliste du début du XXe siècle, prend pour mission de dénoncer les moeurs de la société parisienne. Le Petit Palais lui consacre une grande rétrospective – plus de 200 oeuvres – qui met en avant l’évolution stylistique et politique de ce fougueux artiste.

Lire la suite

Exposition coup de coeur

Exposition coup de coeur

Giuseppe De Nittis (1846-1884) – La modernité élégante

Jusqu’au 16 janvier 2011

Petit Palais, avenue Winston Churchill 75008

Congé maternité ou pas, voici une exposition que je ne voulais pas rater! Giuseppe De Nittis? Inconnu aux bataillons, me direz-vous! Et pourtant… Ce peintre italien, ami de Caillebotte (prochainement exposé au musée Jacquemart-André), Manet et Degas, a été l’un des premiers artistes à expérimenter la technique du pastel dans des oeuvres de grand format. Quant à ses huiles, elles reflètent à merveille le raffinement de la mode parisienne. Un peintre de la vie moderne. Quand celle-ci rimait avec élégance.

Lire la suite

Idée de sortie pour les JEP

Idée de sortie pour les JEP

Affiche de l'exposition 'Révélations - une odyssée numérique dans la peinture'. Petit Palais, Paris, 2010Révélations – Une odyssée numérique dans la peinture

Jusqu’au 17 octobre 2010

Petit Palais, avenue W. Churchill 75008, Parcours gratuit

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine 2010, qui auront lieu les 18 et 19 septembre 2010, j’ai sélectionné l’initiative du Petit Palais. Non seulement, l’endroit est toujours agréable à arpenter, mais surtout, le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris nous propose une traversée de l’Histoire de la peinture un peu particulière. Une quarantaine de vidéos numériques ont été réalisées afin de permettre aux visiteurs de découvrir, grâce aux nouvelles technologies, les clés du langage de l’Art.
Lire la suite

“Les modes passent, le style demeure”

“Les modes passent, le style demeure”

Yves Saint Laurent, 1969. Photographie Jeanloup Sieff (c) The Estate of Jeanloup SieffYves Saint Laurent

Jusqu’au 29 août 2010

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Petit Palais, avenue Winston Churchill 75008, 11€

Trois petits prénoms, qui en disent pourtant long. Le Petit Palais propose une rétrospective inédite sur la mode vue par Yves Saint Laurent (1936-2008). L’inventeur d’un nouveau genre, mi-féminin mi-masculin, qui, comme Coco Chanel, a libéré la femme de ses entraves vestimentaires, imposées par les codes sociaux. Ce n’est pas rien! D’où le succès colossal dès le vernissage de l’exposition qui promet de longues heures d’attente au pied du Petit Palais…
Lire la suite

Eloge du négatif

Eloge du négatif

Vero Veraci. Persée tenant la tête de Méduse de Benvenuto Cellini (c) FratelliAlinariLes débuts de la photographie sur papier en Italie (1846-1862)

Jusqu’au 02 mai 2010

Petit Palais, avenue Winston Churchill 75008, 6€

Drôle d’effet que de voir les premiers négatifs papiers qui renvoient une image comme radiographée des objets capturés, loin de la précision et du réalisme auquels nous a habitués la photographie moderne. Le Petit Palais dévoile une collection d’oeuvres italiennes du XIXe siècle qui permettent d’appréhender la naissance de la photographie. A une époque où pionniers et amateurs italiens, mais aussi français et anglais échangent leurs découvertes dans un esprit paneuropéen à faire pâlir d’envie les plus Fédéralistes de l’UE d’aujourd’hui!

Lire la suite

L’ombre de la Belle Epoque

L’ombre de la Belle Epoque

Ferdinand Pelez. Un martyr - Le Marchand de violettes. Salon de 1885. Huile sur toile. Coll. Petit Palais (c) Petit Palais / Roger-ViolletFerdinand Pelez – La parade des humbles

Jusqu’au 17 janvier 2010

Petit Palais, avenue W. Churchill 75008, 9€

Encore plus oublié de la postérité que son contemporain Renoir (1841-1919), Ferdinand Pelez (1848-1913) revient sur les cimaises du Petit Palais, tandis que le Grand Palais rend hommage au maître post-impressionniste. Est-ce à dire que l’un entre par la grande porte et l’autre par la petite? Certes, l’un peint les grands de ce monde et l’autre le Paris populaire. La touche floue et pastelle de Renoir s’oppose à celle nette et sombre de Pelez. Le premier est autodidacte, le second a suivi une formation académique. Mais les deux hommes se rejoignent dans leur intérêt pour la figure humaine, en particulier la femme et les enfants.

Lire la suite

La plus riche collection d’icônes orthodoxes

La plus riche collection d’icônes orthodoxes

Saint Nicolas et saint Blaise. XVIe siècle. Icône russe. Legs Roger Cabal (c) Petit Palais / Roger-ViolletLegs de Roger Cabal (1929-1997)

Collection permanente

RDC du Petit Palais, Avenue Winston Churchill 75008, Entrée libre

Quatre-vingt icônes collectionnées par l’industriel Roger Cabal (1929-1997) sont exposées au Petit Palais qui, par ce legs, devient le plus riche musée de France en la matière. Ces icônes de l’art orthodoxe sont dotées d’une force plastique époustouflante.

Lire la suite

L’art du sacré (I)

L’art du sacré (I)

Evangéliaire, codex 16. Don de Jean de Cantacuzène (c) Monastère de VatopédiLe Mont Athos et l’Empire Byzantin – Trésors de la Sainte Montagne
Jusqu’au 5 juillet 2009

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Petit Palais, avenue W. Churchill 75008, 9€

Deux expositions concomittantes mettent en valeur des pièces
exceptionnelles de l’art chrétien. Orthodoxe, d’une part, avec les trésors de la Sainte Montagne du IXe au XVIIIe siècle (Petit Palais). Catholique, d’autre part, avec les premiers retables, essentiellement français (musée du Louvre), du XIIe au début du XVe siècle. Une magnifique mise en scène du sacré.

Lire la suite

Kurosawa, cinéaste et dessinateur

Kurosawa, cinéaste et dessinateur

Ran, 1985. Dame Kaede se jetant sur Jiro dans le donjon du troisième château (c) Kurosawa Production Inc. Licensed exclusively bu HoriPro Inc.KUROSAWA Akira – Dessins

Jusqu’au 11 janvier 2009

Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill 75008, 7€

Avec une iconographie tout aussi complexe que la culture zen, les dessins de KUROSAWA Akira s’apparentent à des oeuvres autonomes qui reflètent l’atmosphère des films de ce grand cinéaste japonais. Un art qui mêle des spécificités artistiques nationales et une forte influence occidentale, liée à l’ouverture du pays sous l’ère Meiji pendant laquelle vécut KUROSAWA.

Lire la suite

Zen et art à Kyôto

Zen et art à Kyôto

Jardin du Kaisandô, 1807. Shôkokuji (c) Shôkokuji TempleShôkokuji, Pavillon d’Or et Pavillon d’Argent
Jusqu’au 14 décembre 2008

KUROSAWA Akira – Dessins
Jusqu’au 11 janvier 2009

Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill 75008, 7€

Pour célébrer le 50e anniversaire du jumelage enre Kyôto et Paris, le Petit Palais a reconstitué les intérieurs de trois temples Zen de Kyôto, le Shôkokuji, le Kinkaku (Pavillon d’Or) et le Ginkakuji (Pavillon d’Argent). Dans une section parallèle sont exposés les dessins du célèbre cinéaste japonais, KUROSAWA Akira (1910-1998).
Deux expositions qui permettent de s’imprégner de la culture savante japonaise, au delà des idées réductrices que l’Occident peut s’en faire.

Lire la suite

Images et Mode au Petit Palais

Images et Mode au Petit Palais

Patrick Demarchelier, Christy Turlington, British Vogue, New York, February 1992Patrick Demarchelier

Jusqu’au 4 janvier 2008

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Avenue Winston Churchill 75008

Le Petit Palais offre carte blanche au célèbre photographe de mode Patrick Demarchelier. Chaque automne, le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris accueille une exposition d’art contemporain. Cette année, la scénographie mêle les photographies de P. Demarchelier avec les collections permanentes. Conférant aux unes et aux autres une résonnance pleine de contrastes.

Lire la suite

La représentation du flamenco dans l’art

La représentation du flamenco dans l’art

Joaquin Sorolla Bastida, Bailaora Flamenca, 1014. Huile sur toile, 206,5 x 106 cm. Museo Sorolla, Madrid (c) Ministerio de CulturaLa nuit espagnole. Flamenco. Avant-garde et culture populaire. 1865-1936

Jusqu’au 31 août 2008

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Avenue Winston Churchill 75008, 01 53 43 40 00, 7,50€

Dans le cadre de la présidence française de l’Union Européenne, le Petit Palais présente en tandem avec le Musée Reina Sofia de Madrid, une exposition sur la représentation artistique du flamenco entre 1865 et 1936. Emblématique de la culture espagnole, le flamenco sera le révélateur de la modernité artistique au début du XXe siècle.

Lire la suite

Les gravures de Goya témoignent des heures sombres de l’Espagne

Les gravures de Goya témoignent des heures sombres de l’Espagne

Affiche de l'exposition Goya graveur au Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, 2008Goya graveur

Jusqu’au 8 juin 2008

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill 75008, 01 53 43 40 00, 9€ (+4,50€ pour la visite guidée, sans réservation)

On connaissait le Goya peintre du roi à la Cour d’Espagne. Mais qu’en est-il de sa facette de graveur? Le Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, dévoile aujourd’hui 210 estampes du maître espagnol. De ses premiers essais de 1778 aux audacieux Toros (Taureaux) de Bordeaux (1825).

Lire la suite

Le Fonds municipal d’art contemporain (Fmac) et Jean Carriès (1855-1894) au Petit Palais

Le Fonds municipal d’art contemporain (Fmac) et Jean Carriès (1855-1894) au Petit Palais

Samuel ROUSSEAU, Sans titre (bulle), 2001. Acier, bois, résine, plastique, soixante-douze éléments dont soixante-dix bidons. 190 x 200 x 200 cm. Fmac, acquisition 2003 (c) Samuel RousseauIntrusions jusqu’au 6 janvier 2008
La matière de l’étrange jusqu’au 27 janvier 2008

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill 75008, 01 53 43 40 00, Entrée libre pour les collections permanentes et Intrusions, 9€ pour les expositions temporaires

Deux expositions étonnantes animent actuellement le Petit Palais. “Intrusions” propose une confrontation entre les oeuvres contemporaines du Fmac et les collections permanentes du musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Tandis que “La matière de l’étrange” nous fait découvrir un sculpteur hors pair oublié de la postérité, Jean Carriès. Education du regard et expérience de la beauté originale sont au programme.

Lire la suite

Le melting-pot des sources d’inspiration de la peinture arménienne

Le  melting-pot des sources d’inspiration de la peinture arménienne

Martiros SARIAN, 'Portrait d'Alexandre Tsatourian', 1915. Huile sur toile, 70,5 x 62 cm - (c) Galerie nationale d'Arménie, Erevan ££Peintures en Arménie, 1830-1930

Jusqu’au 19 août 2007

Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill 75008, 01 53 43 40 00, Entrée libre.

Dans le cadre de l’Année de l’Arménie en France, le Petit Palais propose une exposition qui rend hommage aux artistes arméniens du XIXe siècle. Avec panache.

Lire la suite

J. S. Singer & J. Sorolla: deux peintres étrangers, longtemps ignorés en France

J. S. Singer & J. Sorolla: deux peintres étrangers, longtemps ignorés en France

John Singer Sargent, Lady Agnew of Lochnaw, 1892 - (c) National Gallery of ScotlandPeintres de la lumière
John Singer Sargent / Joaquin Sorolla

Jusqu’au 13 mai 2007

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill 75008, 01 53 43 40 00, 9€

Ayant pour tradition d’organiser des expositions consacrées aux artistes du XIXè siècle, le Petit Palais redécouvre aujourd’hui deux peintres naturalistes, John Singer Sargent (1856-1925) et Joaquin Sorolla (1863-1923).

Joaquin Sorolla, Jardin de la maison Sorolla (Jardin de la casa Sorolla), 1920 - (c) Musée Sorolla, MadridPlus de cent oeuvres apportent un nouvel éclairage sur la peinture post-impressionniste en Europe. Fervents admirateurs de Velazquez, Sargent et Sorolla s’intéressent autant aux jeux des lumières et des couleurs qu’à la peinture de tradition, fondée sur le naturalisme.

Lire la suite