Je mange donc je suis

Jusqu’au 1er juin 2020

Musée de l’Homme, 17 place du Trocadéro, Paris 16e

Publicité

Le musée de l’Homme présente une exposition familiale sur un sujet qui fait écho à l’actualité : l’alimentation et ses conséquences sur l’homme autant que sur la planète. Passionnante !

Vue de l’exposition © MNHN / JC Domenech

L’exposition dévoile les dernières recherches menées par les scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle dans les domaines de la formation du goût, l’alimentation de nos ancêtres, les différentes manières de manger (dans la rue comme en Indonésie, au bureau comme aux Etats-Unis, sur un tatami et avec des baguettes comme au Japon, etc.), l’impact environnemental de la consommation de viande et des bouteilles en plastique, les OGM, la nourriture de demain (farine à base d’insectes, steak végétal…).

Liu Bolin, série Hiding in the city, 2013
Vue de l’exposition ©MNHN / JC Domenech

Des oeuvres d’art de temporalité différente complètent le parcours comme les toiles de plantes exotiques (avocat, ananas, piments, cacao) de Michel Garnier (1753-1820), l’installation La grande fontaine de chocolat de Gilles Barbier, ou les photographies de Liu Bolin (né en 1973, en Chine), qui se cache au point de se fondre dans le décor qu’il capture (entrepôt de viande, étals de légumes, supermarché).

Gilles Barbier, Grande fontaine au chocolat, 2014
Vue de l’exposition © MNHN / JC Domenech

Des mises en scène décalées alternent avec les sujets de fonds comme le crâne du pâtissier Antonin Carême – figure de la gastronomie française du XIXe siècle -, le dialogue avec une vache fictive sur les différents régimes alimentaires, ou l’invitation à s’assoir à la table du Palais de l’Elysée !

Les dispositifs multimédia apportent de manière ludique des informations complémentaires comme les trois écrans qui débutent l’exposition sur la formation du goût dans la bouche de l’homme (le goût naît d’une stimulation olfactive) ou la vidéo hilarante d’un petit garçon découvrant de nouvelles textures. Parallèlement, une voix off lit un passage de Proust sur sa fameuse madeleine.

Publicité

Très bien mise en scène, cette exposition est tout simplement délicieuse !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *