Design, actio !

Constance Guisset

Jusqu’au 11 mars 2018

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Musée des Arts décoratifs, 107 rue de Rivoli, Paris 1er

Constance Guisset (née en 1976) est devenue une figure incontournable du design français grâce à ses réalisations douces, flottantes, légères. Le musée des Arts décoratifs lui donne carte blanche pour investir les salles du 4e étage. “Design, actio !”

Publicité

Constance Guisset étudie à l’ESSEC puis Sciences Po Paris avant d’entrer à l’ENSCI – Les Ateliers (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle), dont elle sort diplômée en 2007. Un an plus tard, elle reçoit le Grand Prix du Design de la Ville de Paris et le Prix du Public à la Design Parade de la Villa Noailles. En 2010, elle est nommée Designer de l’année au Salon Maison & Objets, et obtient le Audi Talents Award.

Après un passage auprès des frères Bouroullec, la jeune femme crée son propre studio (2009). Elle le dédie à la création d’objets ergonomiques, animés, chaleureux. Telle la lampe Vertigo, éditée en 2010. Sa réputation grandissante lui permet de travailler avec des grandes marques comme Nature & Découvertes, Nodus, Louis Vuitton Malletier, les hôtels Novotel (lobby d’accueil et restaurant), Monoprix, Cyrillus.

 

Ses créations aiment questionner le visiteur : s’agit-il de créer des sensations, de dessiner des formes, de marquer un lieu ou d’habiter un espace ? Parmi ses oeuvres phares, on compte le miroir Francis ; ses plats Canova ; ses lampes Chantilly, Apollo, Cape ; son diffuseur d’huiles essentielles Cumulus.

Parallèlement, Constance Guisset réalise la scénographie de  spectacles tels les ballets Le Funambule, Les Nuits et La Fresque d’Angelin Preljocaj, le concert de Laurent Garnier à la salle Pleyel et la chorégraphie EVERYNESS de la compagnie Wang Ramirez.

Elle s’occupe également de scénographie d’exposition, principalement pour le musée des Arts décoratifs (“La Mécanique des dessous” ; “Tenue correcte exigée“), le musée du quai Branly – Jacques Chirac (“Persona, étrangement humain“), la Fondation Cartier pour l’art contemporain (“Autophoto” ; “Malick Sidibé, Mali Twist“).

Enfin, la jeune femme vient de sortir son premier livre illustré pour enfants, Brouillards (Albin Michel Jeunesse).

“Constance Guisset aime agir, créer, répondre à une demande l’esquiver aussi, la provoquer parfois”, commente Olivier Gabet (directeur du musée des Arts décoratifs). “[…] elle désigne comme une danseuse ou une escrimeuse, art de la pointe et du contrepied, précision et geste, et toujours une poésie façonnée de sprezzatura, ce mot si aimé des Italiens de la Renaissance, cet art consommé de  ne laisser jamais voir l’effort, le doute ou la tristesse qu’il y a parfois derrière le faire, en offrant aux yeux de tous plutôt l’élan réussi de l’accomplissement.”

Des oeuvres graciles et originales qui dialoguent avec les oeuvres anciennes du musée. A découvrir pour qui aime le design !

 

Publicité

 

 

 

 

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *