Connaissez-vous la broderie diamant ?

Personnellement, je n’en avais jamais entendu parler ! C’est fou ce que l’on a le temps de découvrir sur Internet quand la Covid vous empêche de travailler ! La broderie diamant (ou “diamond painting” en anglais) consiste à coller des strass de couleurs différentes sur une toile adhésive pour reproduire une image et composer ainsi un joli tableau dans le mode du “do it yourself”. Une activité créative qui ferait presque oublier les misères de la Covid !

Dans ce type d’oeuvre, les “diamants” ressemblent à des perles qui ont une forme soit ronde soit carrée. En les collant selon un modèle ou en laissant libre cours à son imagination, on peut recréer des scènes à l’infini ! Tels que des paysages (vues de lagon, jeux de reflets d’eau, cascades comme les chutes du Niagara, glaciers, campagne bucolique, nature sous les quatre saisons, voie lactée, coucher de soleil), une oeuvre d’art (qui ne rêverait pas d’avoir des Van Gogh, Klimt, Picasso, dans son salon ?), des animaux (lions, girafes, poissons, oiseaux, loups, biches et même cochons pour les amateurs !), des fleurs plus ou moins stylisées (lilas, roses, tulipes, tournesols sont les plus récurrentes), des personnages de films d’animation (princesses, licornes, Mickey et Minnie), des scènes de danse, des images de bateaux (caravelles, barques), des quartiers de ville (Venise, Paris, New York, Amsterdam), des figures exotiques (femme aux cheveux bigarrés, au visage stylisé, ou portraiturée en mosaïques ; geisha sous des cerisiers en fleurs ; ananas de toutes les couleurs). Ou tout simplement une photographie personnelle, comme celle de sa famille ou de son animal domestique. Le résultat forme un tableau bluffant que l’on peut accrocher à un mur.

Pour acheter le matériel, j’ai découvert une entreprise française qui vend sur son site des sachets de perles pour broderie diamant, de forme ronde et carrée, selon les 447 couleurs existantes dans le code du diamond painting. Le nuancier varie du blanc au violet, en passant par les beiges, les verts, les bleus, les jaunes, les marrons, les noirs, les gris, les oranges, les rouges, et les roses. À noter, ce site ne propose pas la toile adhésive sur lesquels coller les strass, ni les accessoires qui permettent de pratiquer cette activité dans de bonnes conditions (comme le stylet, la pince, la plaque de cire ou encore un plateau pour disposer les strass). En revanche, il s’adresse aux personnes auxquelles il manque des couleurs de strass ou à celles qui veulent inventer complètement leur tableau.

Que faire des strass restants ? Si vous ne pouvez pas les réutiliser pour un autre tableau, inutile de les jeter! Car ils peuvent servir à customiser des vêtements ou des objets comme un sac en toile, votre porte d’entrée, la marche de votre escalier qui est fragile pour ne pas que les enfants courent dessus… Du moment que la colle tient, vous avez carte blanche (en accord avec votre entourage) pour égayer votre intérieur !

À l’image des puzzles, la broderie diamant est un loisir créatif autant destiné aux enfants qu’aux adultes. Il apaise, calme les esprits, développe l’imagination, apprend la patience et améliore la motricité fine. En attendant de pouvoir fouler les sols des musées et galeries, à vous de jouer l’artiste !

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Connaissez-vous la broderie diamant ?

  1. Laura Majer dit :

    Super découverte, ça me changera les idées après le confinement

  2. Florence dit :

    Activité géniale!! mes enfants adorent le DIY et la création, idéal pour les petits…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *