Les 30 ans de la Fondation Cartier

Vue de l’exposition Mémoires Vives, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris.  Photo : Thomas Salva / LumentoMémoires vives

Jusqu’au 21 septembre 2014

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Publicité

Fondation Cartier pour l’art contemporain, 261 boulevard Raspail, Paris XIV

La Fondation Cartier pour l’art contemporain célèbre son trentième anniversaire avec une exposition en mouvement autour des artistes avec lesquels elle a construit l’histoire de son mécénat.

“Mémoires Vives” comprend des oeuvres phares, qui ont été commandées par la Fondation Cartier au cours des différentes expositions depuis 1984, et qui appartiennent dorénavant à sa collection.

Ron Mueck, In Bed, 2005. Collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris (acq. 2006) © Ron Mueck / Photo courtesy Anthony D’Offay, LondonDu concept-jet de Marc Newson à la sphère dorée de James Lee Byars, du sous-marin de Panamarenko à la sculpture taille réelle In Bed de Ron Mueck, les oeuvres de la collection se font écho pour la première fois.

Vue de l’exposition Mémoires Vives, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris.  Photo : Thomas Salva / LumentoChaque oeuvre dévoile un chapitre de l’histoire de la collection. Le Pouce de César marque la naissance de la Fondation Cartier. Les céramiques du Paraguay soulignent son ouverture vers l’Amérique Latine ; les sculptures d’ombres d’Issey Miyake vers le monde du design et de la mode. L’oeuvre de Takeshi Kitano évoque la présence du cinéma quand celle de Raymond Depardon marque son intérêt pour les sciences.

Publicité

L’exposition ou plutôt les expositions – la célébration de cet anniversaire se poursuit sur un an -, évoluent au fil des mois. A cet effet, la Fondation Cartier propose un laissez-passer offrant un accès illimité aux expositions de cette année anniversaire.

Deux activités intéressantes : le parcours en famille le samedi à 11h. Et pour les enfants : la balade dans le jardin le mercredi à 15h, en compagnie d’un jeune chercheur du Muséum national d’Histoire naturelle, qui les emmène découvrir la faune et la flore foisonnantes du lieu. Je recommanderai en outre une visite nocturne afin d’apprécier pleinement les sculptures d’ombres d’Issey Miyake.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Les 30 ans de la Fondation Cartier

  1. Ping :30 ans de la Fondation Cartier, 2e volet – Artscape

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *