Korea Now !

LEE In-hwa, Vases Shadowed Color - Yellow Cylinders, 2015. Porcelaine. Prêt Gallery LVSCraft, design, mode et graphisme en Corée

Jusqu’au 3 janvier 2016

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Catalogue de l’exposition : 

Publicité

Musée des Arts décoratifs, 107 rue de Rivoli, Paris 1er

Dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016, le musée des Arts Décoratifs présente « Korea Now ! », une exposition majeure dédiée à la création coréenne contemporaine en matière de craft, design, mode et graphisme.

Cette manifestation conséquente – plus de 700 pièces présentées provenant de 150 artistes – se déroule pour la première fois non seulement dans la nef (mobilier, verre, porcelaine) – et ses galeries latérales (bijoux, travail de la laque, arts de la table, tissage), mais occupe également la quasi totalité des espaces dédiés aux expositions temporaires (étages de la mode et du graphisme).

PLAT Studio, Tuesday Lunch. Affiche, 2015

D’un côté, des pièces respectent les formes et matériaux les plus traditionnels et sont classées parfois sous l’appellation de Patrimoine culturel immatériel. De l’autre, des oeuvres ré-interprètent les techniques anciennes à l’aune des nouvelles technologies.

Ainsi, la jeune génération (nés pour la plupart dans les années 1980), présente sur les salons internationaux de Miami et de Bâle, crée un répertoire nouveau, puisé au-delà de l’héritage coréen. C’est particulièrement visible avec l’étagère de SOH Eun-myung, The Lines (2014), utilisant le bois et l’épure asiatique mêlée aux couleurs vives des bandes élastiques.

SOH Eun-myung, The Lines, 2014. Bois, bandes élastiques

Autre pièce majeure de la nef : l’installation d’une table et d’une assise de CHOI Byung-hoon : inspiré des formes taoïstes et du lien de l’homme avec la nature, l’artiste crée un ensemble en bois et pierre en hommage aux menhirs du sud de la Corée. Son élève, BAE Se-hwa, expose un peu plus loin son banc de méditation (j’ai tweeté ces oeuvres lors du vernissage presse, le 18/09/15).

Côté art de la table, les théières en porcelaine de LEE Chang-hwa font face à celles en argent de KIM Young-ock. Les bols en argile de PARK Kyung-sook font écho aux pots avec couvercles de CHOI Hong-sun.

Publicité

La mode m’a moins impressionnée, les pièces donnant tellement dans les formes aériennes qu’elles en viennent parfois à ressembler – veuillez m’excuser de cette insolence – à des sacs à patate pour femme enceinte ! Citons néanmoins l’ensemble de KWAK Hyun-joo, la jupe en organza à motif fleuri de KIM Young-jin, le kimono en soie de KIM Jeong-ah et la pièce finale de l’exposition : la robe en soie et chanvre de JIN Tae-ok. Devant laquelle posait telle une statue de cire, habituée au crépitement des flash, la prêtresse de la mode, Suzy Menkes, toujours aussi sexy !!

KWAK Hyun-joo. Automne/Hiver 2015

Eclectisme serait le terme qui résume le mieux cette exposition qui permet de donner un bel aperçu de la créativité artistique de ce pays méconnu.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *