Un photographe au Muséum

Robert Doisneau

Jusqu’au 18 janvier 2016

Catalogue de l’exposition : 

Publicité

Muséum national d’Histoire naturelle, Grande Galerie de l’Evolution, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, Paris 5e

Le Muséum national d’Histoire naturelle sort de ses réserves  une centaine de photographies de Robert Doisneau (1912-1994) illustrant les scientifiques au travail, des laboratoires du Muséum au jardin des Plantes en passant par le zoo de Vincennes. Des images à la fois rigoureuses techniquement et tendres, marques de fabrique de l’artiste.

Afin de mettre en lumière la recherche en train de se faire, Robert Doisneau a réalisé deux reportages au Muséum en 1942/43 et en 1990. L’ensemble des 159 clichés (composant le fonds Doisneau) rejoindra la collection iconographique du Muséum dont 111 sont exposées aujourd’hui.

La surprenante légèreté d'une momie péruvienne. 1943 (c) Atelier Robert Doisneau

Les images, dont le parcours nous fait déambuler sur deux mezzanines qui dominent la salle supérieure de la Grande Galerie de l’Evolution (célèbre pour sa caravane d’animaux de la jungle) témoignent des diverses activités qui font partie du Muséum : Musée de l’Homme, Vertébrés, Herbier et Graineterie, Minéralogie et Paléontologie, Zoo et Ménagerie, Entomologie, Serres et Cultures, Publics.Le professeur Paul Budker contemplant des bébés requins. 1943 (c) Atelier Robert Doisneau

Publicité

« Dites-moi quelle autre profession m’aurait permis d’entrer dans la cage aux lions du zoo de Vincennes » (A l’imparfait de l’objectif, Souvenirs et portraits, 1989). C’est certainement l’une des photographies les plus stupéfiantes de l’accrochage !

Des images encore jamais été montrées au public qui dévoilent une grande humanité non loin des animaux empaillés que je n’affectionne pas particulièrement ! Elles conservent une grande modernité car elles évoquent les photographies récemment exposées sur les grilles de l’Ecole de Botanique du nouveau Zoo de Vincennes : peu de chose semble avoir changé en dehors de la mode vestimentaire !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *