L’horizon de Khéops

Un voyage en Égypte ancienne

Jusqu’au 2 octobre 2022

Institut du monde arabe, Paris 5e

L’Institut du monde arabe propose une visite 100% réalité virtuelle, pour découvrir les secrets de la pyramide de Khéops, l’une des sept merveilles du monde. Une expérience immersive inédite, totalement bluffante !

Plateau de Gizeh

Cette exposition renouvelle la découverte du patrimoine et la visite muséale. Elle permet de visionner des espaces et de vivre une expérience qui serait impossible in situ : accès à la chambre de la Reine, escalade de la pyramide, survol de l’horizon de la ville du Caire antique et contemporaine, navigation sur le Nil pour assister aux funérailles du roi Khéops…

Après s’être enregistré sur une borne, le visiteur part seul ou en groupe. On l’équipe d’un sac à dos de 3 kgs, relié au casque de réalité virtuelle. Petit briefing sur le fonctionnement du casque puis il accède à la salle d’exposition où il va déambuler parmi d’autres visiteurs représentés par des avatars. Il faut avancer doucement pour éviter les collisions et lever la main en cas de problème – des médiateurs sont présents dans la salle.

Ascension de la pyramide

Le visiteur est invité à suivre pendant 45 minutes deux guides virtuels, Mona et la déesse-chat Bastet, pour découvrir de nuit la pyramide de Khéops, qui domine le plateau de Gizeh. Édifiée entre 2590 et 2565 avant J.-C.,elle mesure 146 mètres de haut – c’est la plus haute des pyramides égyptiennes.

La Barque solaire

Long corridor, chambre du roi, chambre de la reine, « entrailles » du monument, sommet de la pyramide avec vue sur le complexe funéraire qui l’entoure (mastabas), temple de la Vallée où les rites funéraires (embaumement et momification) sont pratiqués sur la dépouille du roi. Voici les étapes de cette visite virtuelle époustouflante, scientifiquement garantie par l’égyptologue émérite Peter Der Manuelian (professeur à Harvard), Christiane Ziegler pour le côté pédagogique, et réalisée par la société française d’expérience immersive Emissive.

Grande galerie de la pyramide

À la différence de l’expérience de la visite virtuelle du Machu Picchu, où nous sommes assis dans un siège, ici le visiteur est amené à se déplacer. Les médiateurs doivent bien rire de voir nous accroupir inutilement pour se faufiler dans le corridor ! En revanche, les risques de se cogner dans les murs sont réels mais une grille rouge vous alerte dans le casque.

Passé mon enthousiasme, deux critiques surgissent : le poids du sac à dos à la fin de la visite qui pèse sur les épaules ; et c’est tellement fascinant de voir se dérouler sous nos yeux ces paysages et avatars que je ne suis pas sûre que l’on retienne in fine beaucoup d’informations, surtout lorsque l’on a une mémoire plus visuelle qu’auditive…

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.