AlUla

Merveille d’Arabie

Jusqu’au 19 janvier 2020

Institut du Monde Arabe, Place Mohammed V, Paris 5e

L’Institut du Monde Arabe présente les dernières recherches archéologiques de la cité d’AlUla, en Arabie Saoudite. Une merveille d’oasis aux 7000 ans d’histoire.

Publicité

Tombees nabatéennes, AlUla © Yann Arthus-Bertrand, Hope Production

La région d’AlUla offre un paysage exotique qui ne peut faire que rêver tout visiteur coltiné à Paris par un temps automnal plus qu’humide ! Paysages alternant montagne aride et oasis luxuriante vous donnent envie de vous télétransporter immédiatement sur le sable de cette importante région archéologique vieille de plus de 7000 ans !

Oasis d’AlUla © Yann Arthus-Bertrand Hope Production. 2019

La première partie du parcours retrace avec des dispositifs multimedia fascinants la variété des couleurs locales entre le vert de l’oasis, l’ocre du sable, le rouge des canyons de grès, le noir des roches volcaniques.

Mixed Animals Rock Art – Photo Credit- Royal Commission for AlUla

A AlUla, de nombres civilisations se sont succédé : peuples du Néolithique, royaumes de Dadan et Lihyân, civilisation nabatéenne, empire romain (dans la région du Hijâz, autour de la ville d’Hégra, inscrite au patrimoine culturel de l’UNESCO), califats omeyyade et abbasside, Ottomans…

“Grâce à la sécheresse du climat, les objets contenus dans les tombeaux sont très bien conservés : textiles, cuirs, cheveux, peau…”, précise Laïla Nehmé, co-commissaire de l’exposition.

Statue d’homme brisée à hauteur des genoux
Sanctuaire de Dadan (Al-Khuraybah), AlUla, Arabie saoudite, Ve-Ier siècle av. J.-C. Grès rouge.
Riyâd, Commission saoudienne pour le Tourisme et le Patrimoine national

Ces vestiges archéologiques sont exposés dans la seconde partie de l’exposition. Quelques chefs-d’oeuvre sont à y découvrir : des statues et poteries gigantesques, datant du royaume de Dadan, encore jamais révélées au public.

Publicité

Vieille ville d’AlUla © Yann Arthus-Bertrand Hope Production. 2019

Un film sur la veille ville d’AlUla et des photographies aériennes de Yann Arthus-Bertrand viennent compléter la visite de cette région primordiale pour le commerce d’encens et de myrrhe. Voie qui deviendra une des routes de pèlerinage entre Damas et La Mecque après l’avènement de l’Islam au VIIe siècle.

Une exposition familiale qui vous fait voyager à travers le temps et l’espace ; on en ressort enrichi spirituellement avec des envies de voyage qui risquent de vous délester financièrement !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *