Frissons préhistoriques garantis!

Dinosaures 3D de Marc Fafard, projeté à La Géode, ParisDinosaures 3D (Dinosaurs: Giants of Patagonia)
Film de Marc Fafard, production: Carl Samson, Canada, 2006, 40 mn

Jusqu’au 19 septembre 2008

La Géode, 26, avenue Corentin Cariou 75019, 01 40 05 79 99, 11,50€

Pour ceux qui n’auraient jamais testé l’expérience d’un cinéma à 180°, c’est le moment de profiter d’une programmation particulièrement alléchante à la Géode. Des paysages alpins aux profondeurs sous-marines, en passant par l’ouragan sur la Lousiane, chaque film en 3D promet d’être décoiffant…


Pour notre part, nous avions choisi Les Géants des profondeurs mais une erreur de manipulation des opérateurs nous a mis face aux Dinosaures 3D! Une déconvenue rare, dixit le service de presse.

Image du film Dinosaures 3D de Marc Fafard, projeté à La Géode, ParisFinalement, peu importe. Car Dinosaures 3D nous a transportés au coeur de la Patagonie, un pays aux étendues sauvages et magnifiques, qui a supporté la foulée des plus grands dinosaures au monde. Dont le titanesque herbivore Argentinosaurus et son ennemi, le Giganotosaurus – un bipède carnivore de la même envergure que le célèbre T-Rex.

Fasciné par ces « monstres » préhistoriques, le réalisateur québécois Marc Fafard a suivi le paléontologue argentin Rodolfo Coria, spécialiste de renommée internationale et directeur du Musée Carmen Funes (Argentine).

Squelette de l'Argentinosaurus Huinculensis, Musée Carmen Funes, Argentine (c) D.R.« Mon sentiment concernant les bêtes que nous allions filmer dans Dinosaures 3D était, avant de commencer, complètement abstrait. La seule chose qui me venait à l’esprit, c’était des superlatifs: le plus grand, le plus lourd, le plus long, le plus gros… […] », raconte Marc Fafard.

Face à la vision de l’Argentinosaurus Huinculensis, exposé  au Musée Carmen Funes, il s’est arrêté de respirer. « J’ai souri comme un enfant et je me suis tourné vers Rodolfo Coria, le paléontologue qui nous suivait discrètement et qui ne se lasse jamais de voir cet étonnement sur le visage des gens. » Imaginez une baleine terrestre et vous aurez un aperçu de la taille de cet ancêtre préhistorique…

La Géode, Paris (c) D.R.L’effet de démesure est exacerbé par le fait que les images sont projetées sur un écran, incliné à 30°, et projeté dans un champ de vision qui dépasse celui de l’homme. Muni de lunettes pour saisir la troisième dimension, le spectateur a ainsi l’impression d’être pris à parti dans l’action du film. Sursautements et cris animent la séance de projection!
Image du film Dinosaures 3D de Marc Fafard, projeté à La Géode, ParisDinosaures 3D alterne les images réelles et les images de synthèse pour suivre le comportement de l’Argentinosaurus et du Giganotosaurus dans leur environnement naturel.

De fait, Rodolfo Coria a conduit l’équipe de réalisation dans la province de Neuquén, l’un des plus importants sites de découverte de dinosaures. « Mais aussi un véritable décor qui ressemble encore au Mésozoïque [-251 à -65,5 millions d’années]. Les arbres Araucaria, par exemple, semblent venir d’un autre monde et n’ont pratiquement pas changé depuis l’époque où ils étaient une source de nourriture pour les Argentinosaures », précise M. Fafard.

Image du film Dinosaures 3D de Marc Fafard, projeté à La Géode, ParisLe film culmine avec le combat des dinosaures ennemis avant l’atterissage d’une comète sur la Terre et le réveil de l’activité volcanique – deux facteurs qui ont contribué à l’extinction des dinosaures. Encore qu’aujourd’hui, les scientifiques s’accordent à dire qu’une espèce a survécu…

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.