Louis Vuitton se fait la malle!

Dessin de Mich, 'Louis Vuitton forever, le pot de terre et le pot de fer', 1906 (c) Archives Louis Vuitton / Dessin de MichVoyage en capitale

Jusqu’au 27 février 2011

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Musée Carnavalet
, 23 rue de Sévigné 75003

Louis Vuitton, les malles et Paris… une histoire qui remonte à 1854, lorsque la célèbre Maison de luxe française ouvre son tout premier magasin rue Neuve-des-Capucines. Le musée Carnavalet rend aujourd’hui hommage à cette épopée qui lie Louis Vuitton à l’art du voyage.

Angles de 4 malles - les 4 toiles historiques de la Maison Louis Vuitton. Collection Louis Vuitton (c) Collection Louis Vuitton / Antoine JarrierLes pièces exposées sont rares, issues des fonds patrimoniaux de Louis Vuitton, et d’une beauté à couper le souffle devant l’expertise des mains qui ont fabriqué ces bagages historiques. Un parfum de camphre semble encore s’échapper des malles conservées depuis le Second Empire. C’est tout un pan de l’histoire de France, des têtes couronnées, des joailliers de la place Vendôme, des stars du théâtre et des milliardaires d’Orient et d’Occident qui se déroulent devant nos yeux. Sans oublier l’art du design qui se dessine en filigrane au gré Yuko Torii, malle Mars en résine, 2004. Collection Louis Vuitton (c) Louis Vuitton / Philippe Jumindes collaborations initiées à l’aube du XXe siècle entre Louis Vuitton et la crème des artistes (Sylvie Fleury, Murakami, Damien Hirst, Yuko Torii).

“On entre dans l’exposition par une malle Vuitton, puis on passe sous une fleur de Monogram géante, on se retrouve sur un paquebot en 1920 et on refait la visite de la tour Eiffel comme l’a ressenti le premier visiteur…”, décrit Jean-Marc Gady, scénographe de l’exposition.

Gaston Roux. Fête de nuit à l'Exposition Universelle en 1889, sous la Tour Eiffel. Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet / Roger-ViolletLes malles sont confrontées aux tableaux, photographies, maquettes issus du musée Carnavalet – dédié, rappelons-le, à l’Histoire de Paris -. D’autres chefs-d’oeuvre sont prêtés par le musée des Arts Décoratifs, la Bibliothèque nationale de France ou encore la Bibliothèque historique de la Ville de Paris. L’ensemble permet de contextualiser l’histoire de Louis Vuitton avec celle de la capitale.

Louis, Georges et Gaston L. Vuitton (installé sur une malle-lit), dans la cour des ateliers d'Asnières, vers 1888 (c) Archives Louis VuittonLouis Vuitton (1825-1892) débute sa carrière comme apprenti “layetier-emballeur-malletier” chez Maréchal. Son rôle est de conditionner les accessoires et tenues fort encombrantes des dames. En 1852, il devient l’emballeur principal de l’impératrice Eugénie. Deux ans plus tard, il crée la Maison Louis Vuitton Malletier.

Il invente la malle plate, plus adaptée aux voyages que sa volumineuse ancêtre, bombée et en bois massif. Sa structure est allégée et l’extérieur est enduit d’une toile grise imperméable, appelée Trianon.
Pour répondre à la demande de l’époque, L. Vuitton crée également la malle à casiers (1858), la malle-lit (1868), et la malle étanche en zinc pour les colonies (1868).
Entrée du stand Louis Vuitton lors de l'Exposition Coloniale Internationale de Paris de 1931 (c) Archives Louis VuittonLe fils de Louis Vuitton, Georges (1857-1935), s’inspire des ressorts du commerce britannique, pour développer la marque familiale en ouvrant des magasins dans le monde entier et en s’appuyant sur la diffusion publicitaire.
La Maison participe régulièrement aux Expositions Universelles, ce qui contribue à l’apanage de la marque.
Serrure S. Détail d'une malle pour dame en toile Damier, vers 1900 (c) Collection Louis Vuitton / Naotoka KumagaiEn 1896, pour contrer – déjà! – la contrefaçon de la toile Trianon, Georges Vuitton imagine le principe de la toile Monogram (brevetée en 1905) alternant les initiales enlacées LV, des pointes de diamants, des étoiles et des fleurs quadrilobées. Parallèlement, il conçoit une serrure dont la clé peut ouvrir une même série de malles.

Etiquette de bagage utilisée entre 1885 et 1890 représentant une malle rayée Louis Vuitton (c) Archives Louis VuittonLa troisième génération est dominée par Gaston-Louis (1883-1970) qui prend la direction de Louis Vuitton Malletier en 1936. Il participe à la création de nouveaux modèles, collectionne les malles anciennes (certaines sont aujourd’hui conservées au musée des Arts décoratifs) et les étiquettes de voyage. Avec l’aide de son fils, Claude-Louis, il invente une nouvelle toile, toujours plus légère et facilement transportable.

Publicité

En 1977, l’entreprise familiale est gérée par la fille de Gaston-Louis, Odile, et son mari.
Depuis 1987, Louis Vuitton appartient au conglomérat L.V.M.H. / Moët Hennessy – Louis Vuitton, premier groupe mondial de luxe, dirigé par Bernard Arnault.

Une exposition captivante, tant pour le regard que pour l’esprit. Si l’on peut regretter le penchant actuel de la politique marketing à donner dans le bling bling, cette exposition rend hommage, grâce à une scénographie bien pensée, au savoir-faire traditionnel et à l’innovation qui font la réputation de la Maison Vuitton.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Louis Vuitton se fait la malle!

  1. Rolland dit :

    BOnjour

    Il existe egalement le Musée du bagage
    basé a Haguenau dans le Bas rhin a coté de Strasbourg
    Il presente 600 malles de toutes les epoques .
    Vuitton et autres

    Découvrez le en 1.30 mm : http://www.youtube.com/watch?v=Vv_J7RLuda8

    OUVERT le samedi gratuitement
    Le reste de la semaine pour les groupes uniquement et sur RDV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *