Nocturne gratuite dans les musées le samedi 19 mai 2007

Affiche de la Nuit des Musées 2007La nuit des musées

Troisième édition de cet événement européen, la Nuit des musées vous donne l’opportunité de découvrir les collections des musées de France et d’Europe, gratuitement, entre 19h et minuit.
Plus que des espaces d’exposition statique, de nombreux musées deviendront pour l’occasion des scènes de spectacles, de théâtre, de lectures, de chants, de dégustations…

Cité des Sciences et de l'Industrie, La Cité de nuit - (c) CSI / Arnaud Legrain
Au programme à Paris:

* MUSÉE DE L’ARMÉE: de 20h30 à 00h00
– Animation sonore et lumineuse de l’intérieur de l’église du dôme et des tombeaux
– Animation musicale et sonore du Dôme des Invalides
– Concert dans l’église Saint Louis des Invalides. Orchestre d’harmonie de la Garde Républicaine,
avec orgue
– Concert-promenade dans les salles d’armures et d’armes anciennes pour découvrir les collections aux sons d’une formation de 5 musiciens

* MUSEE RODIN:
– Vidéos d’Ariane Michel (née en 1973, à Paris) et de Thomas Salvador (né en 1973, à Paris)
– Vidéo “The Messenger” (1996) de Bill Viola dans le jardin du Musée à partir de 21h30
– Découverte du parc de sculptures à la lampe de poche
– Visite libre de l’hôtel Biron

* PALAIS DE LA DECOUVERTE: de 19h à 00h30
– 2 expositions temporaires : “Envisat : la sentinelle de l’environnement” (du 3 avril au 26 août 2007) et “Invisible ? Zoom sur le plancton” (du 3 avril au 2 septembre 2007)
– Exposés en physique : Electrostatique à 19h30 – 21h30 – 23h30 ; Electromagnétisme à 20h30 – 22h30
– Exposés en communication animale : Mange qui bouge, les grenouilles à 20h00 ; La communication tactile chez les araignées à 21h00 ; Ecole des rats à 22h00 ; Communication chez les fourmis à 23h00

* MUSÉE DU QUAI BRANLY: de 19h00 à 22h30
– Visite et acrobaties. La visite sera ponctuée dans les abords du musée de numéros
d’acrobates, de jongleurs et de contorsionnistes
– Numéros de cirque au musée. Dans les espaces publics du musée (hall et jardin), le musée
propose des numéros de trapèze, de corde lisse, de contorsion, de jonglage et d’acrobaties

* MUSÉE NATIONAL DU MOYEN–ÂGE – THERMES ET HÔTEL DE CLUNY: de 19h30 à 23h45
– Accès exceptionnel à la terrasse du jardin d’inspiration médiévale
– Visite de l’exposition temporaire “Trésors de la Peste noire : Erfurt et Colmar”
– Concerts de musique médiévale par l’ensemble Ultréia dans la cour du musée

* MUSÉE DU LOUVRE: de 20h00 à 23h30
– La collection de films sur l’art de l’auditorium du Louvre. Ce programme, d’une durée d’environ deux heures, rend compte, dans sa diversité, de la richesse de ce fonds. Tous les films sont projetés en 35 ou 16mm

* MUSÉE D’ORSAY: de 19h30 à 23h00
– Visite libre des expositions
– Lectures : Nuit autour de Baudelaire et Les Fleurs du Mal. À l’occasion du 150ème anniversaire de la publication et du procès des Fleurs du Mal (1857), recueil de poèmes dans lequel le mot “Nuit” apparaît une quarantaine de fois, le musée d’Orsay propose un parcours dans lequel les vers de Baudelaire entrent en correspondance avec les oeuvres de Courbet, Delacroix, Fantin-Latour, Matisse et Christophe. “Un éclair puis la nuit ! Fugitive beauté”

* MUSÉE GUSTAVE MOREAU: de 14h à 23h30
– Lecture-spectacle par Alexandra Rübner, metteur en scène et de comédienne autour de l’oeuvre écrite de Joris-Karl Huysmans et celle peinte de Gustave Moreau

* MUSÉE GUIMET: de 19h00 à 00h30
– Visite guidée autour des figures et symboles de bon augure. Dix mille bonheurs d’Asie ! propose de découvrir les nombreux personnages favorables et les symboles de bonheur, de gloire ou de prospérité présents dans les arts d’Asie

* MUSÉE DES ARTS ET MÉTIERS: de 19h30 à 01h00
– Visites flashs de 15 minutes autour de différents objets de la collection (le pendule de Foucault, le laboratoire de Lavoisier, la statue de la liberté, Petite histoire du Conservatoire, l’avion III de C. Ader, la presse rotative à plieuse de Marinoni, le fardier de Cugnot, l’obéissante et les machines à écrire)
– Séances du Petit théâtre d’objets “Scènes de sciences” et “Un tour de roue”
– Ateliers familiaux “Découvre le béton” et “Découvre le PSE” (sur réservation le jour-même à l’accueil)

* MUSÉE DU PETIT PALAIS: de 19h à 23h30
– Les Yeux dans les cieux : allongés dans des transats, le visiteur plongera son regard dans les plafonds peints du Petit Palais. À la faveur de l’éclairage nocturne et en musique, les cieux du palais dévoileront des richesses insoupçonnées
– Entre chiens et loups : parcours en famille sur deux horaires (19h15 à 20h15 ; 20h30 à21h30). Quand la lumière s’efface à l’approche de la nuit, des ombres chimériques surgissent. Indices à découvrir et énigmes à résoudre.
– Les mystères du Petit Palais : au café du musée, une comédienne-conteuse racontera les mystères du Petit Palais de 21h00 à 23h00

* CITÉ DES SCIENCES: de 19h30 à 01h00
– A l’entrée du bâtiment, un tapis de lumières et de couleurs scintillantes conçu pour l’occasion, accueillera les noctambules. Chaque visiteur se verra remettre un bâtonnet fluorescent qui l’accompagnera tout au long de sa visite.
– Mise en lumière du bâtiment, des jeux d’eau et des bassins. Les poutres métalliques du toit sont soulignées d’un éclairage bleu colbat conçu par Yann Kersalé.
– Visite libre des expositions temporaires et permanentes
– Ateliers et démonstrations pour petits et grands

* CENTRE GEORGES POMPIDOU: 19h00 à 00h00
– Toute la soirée, en non-stop, série de rendez-vous d’un quart d’heure devant une oeuvre. Choix “coups de coeur” d’un conférencier pour une découverte conviviale des collections
– Exposition “Détours d’objets” sur l’oeuvre de Claude Courtecuisse en compagnie d’animateurs et dispositifs pédagogiques de 19h00 à 23h00

Publicité

* LES ARTS DÉCORATIFS: de 18h00 à 23h00
– Visite libre des collections permanentes du musée des Arts décoratifs et du musée de la Publicité, de l’ exposition. Des conférencières se tiendront librement à la disposition du public.

* MUSÉE DE LA CHASSE ET DE LA NATURE: 20h00 à 00h00
– Découverte musicale du musée dans l’ambiance étrange et décalée de la création sonore de Christophe Chazelas, artiste du son

* MUSÉE GALLIERA: 19h30 à 00h00
– Exposition-performance “Gallierock” conçue, sonorisée et “art plastiquée” par Jean-Charles de Castelbajac
– Improvisations réalisées par l’Atelier Théâtre Patrick Forian et la complicité de l’Ecole de maquillage Christian Chauveau

* CITÉ NATIONALE DE L’HISTOIRE DE L’IMMIGRATION: 18h00 à 23h00
– 1ère ouverture exceptionnelle: visite libre du chantier.

Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Nocturne gratuite dans les musées le samedi 19 mai 2007

  1. Rennelle dit :

    Voici ma première contribution à ce forum. Un ami, très au fait des expositions parisiennes, m’avait parlé d’un verrier, Antoine Leperlier, qui faisait une rétrospective au musée de Sèvres. M’ayant garanti qu’il ne s’agissait pas de l’un de ces petits pompiers installateurs, et soi-disant subversifs, que nous impose trop souvent l’académie de l’art contemporain, je m’y suis laissé conduire. Et je n’ai pas été déçu, d’autant que l’artiste était présent ! L’exposition prend l’espace de deux superbes pièces du musée : la première, tout en clarté, s’accorde avec la majesté baroque de grandes sculptures en verre translucide et incolore, avec lequel entre souvent en contraste le noir d’un encadrement en tôle : lapins écorchés, têtes de mort amollies comme des montres de Dali, coupes de fruits marbrés mais comme en putréfaction, situent ses œuvres dans la tradition de la nature morte. Mais ces pièces, « still life, still alive », prennent une tout autre dimension dans ce matériau. L’article d’un philosophe anglais dans le catalogue de la rétrospective montre bien à quel point Leperlier inscrit sa réflexion dans cette matière peu commune, à la fois fluidité sensible encore dans la transparence voilée du verre, et étrange fixité, « fleuve et stèle » comme il appelle certaines de ses dernières pièces. En discutant avec l’artiste, j’ai été frappé de l’importance qu’il accordait à la maîtrise de son matériau, à l’inscription même, selon ses dires, du temps de la réalisation dans le verre, comme dans un processus alchimique, ou encore magique, chacune de ses pièces acquérant pour lui la force évocatrice de l’objet surréaliste. Mais c’est aussi une manière de s’opposer à ce qu’il appelle joliment le « dogme de l’Immaculée Conception » promue par une académie qui réinstaure une division du travail entre designer et artisan, et une hiérarchie entre ceux qui ne s’occupent que du concept et ceux qui mettent aussi la main à la pâte. La deuxième salle, plus intimiste, aux murs sombres, est un retour en arrière dans la carrière de l’artiste. Ici, en accord avec l’atmosphère, ce sont des reliquaires conservant précieusement la mémoire du temps révolu : un polyèdre, forme mélancolique par excellence, s’inscrit en creux au cœur du verre. Comme le souvenir, seule la forme reste sensible, vidé de son contenu, mais conservé, visible et inaccessible, dans le verre translucide. Ce sont aussi des cubes traversés d’écritures antiques, ou des seules lettres du « chaos » déformés par une bulle qui semble s’élever dans le bloc : comme pour dire que l’artiste est parvenu à saisir ce qu’il appelle « l’instant juste avant »… juste avant la création du Tout sans doute ; qu’il est parvenu à saisir et à contenir le Chaos prétemporel, à se rassurer contre les forces destructrices à l’œuvre au commencement comme au dénouement de la vie. Cet artiste est une véritable découverte pour moi, je vous invite fortement à y aller ! Et dites-moi ce que vous en pensez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *