Introduire l’art à l’école

Edouard Manet, Le fifre, 1866. Huile sur toile. Musée d'Orsay, Paris © Musee d'Orsay / Sophie BoeglyVisite guidée au musée d’Orsay pour les petits

Musée d’Orsay, Paris VII

Quelle n’a pas été ma surprise lorsque je découvre comme visite scolaire organisée par la maîtresse de ma fille (première section de maternelle), une sortie au musée d’Orsay! Je me suis tout de suite demandée comment elle allait s’en sortir pour attirer l’attention d’une vingtaine d’élèves de trois ans et plus. Qui plus est sans en perdre un au détour d’une salle…

Mme K., professeur des écoles passionnée d’art (études en histoire de l’art et formation pédagogique à l’Ecole du Louvre), avait bien préparé le terrain.

Elle avait choisi des oeuvres en fonction de trois critères:

– intérêt du sujet pour les enfants ;
– diversifier les natures et les genres des oeuvres : peintures, sculpture / portraits, paysages et une nature morte ;
– salles accessibles, pouvant facilement accueillir un petit groupe.

Le parcours se déroulait ainsi:

1) Le Cirque de Seurat (actuellement parti au Kröler Müler d’Otterlo pour une exposition Seurat, maître du pointillisme).
2) Luxe, calme et volupté de Matisse.
3) La Femme à l’ombrelle d’Aristide Maillol.

Jean-Baptiste Carpeaux, Les quatre parties du monde soutenant la sphère céleste, entre 1868 et 1872. Modèle en plâtre gomme-laqué. Musée d'Orsay, Paris  © Musee d'Orsay / Sophie Boegly4) Les quatre parties du monde de Jean-Baptiste Carpeaux, oeuvre que Mme K. avait auparavant prise en photo puis photocopiée pour en découper des petits carrés, représentant chacune des figures de la sculpture. Elle les a ensuite distribués aux enfants, réunis en groupe pour que chacun retrouve sur la sculpture le visage photocopié.
5) Le Fifre de Manet.
6) Une nature morte (hum, j’ai oublié de noter le nom!).

Alors que nous aurions tendance à dire aux enfants ce qu’il faut voir, tout l’intérêt consistait précisément à leur demander ce que eux voyaient. Et j’ai été stupéfaite par la pertinence des observations des enfants.

Publicité

Henri Matisse, Luxe, calme et volupté, 1904. Musée d'Orsay, Paris © Musee d'Orsay / Sophie Boegly Mme K. leur a même parlé de technique : étudier la différence entre les petits points de Seurat par rapport aux coups de pinceaux de Matisse, reconnaître une peinture à l’huile par rapport à la gouache. Aborder la représentation de profil (La Femme à l’ombrelle) ou de face (Le Fifre). Qu’est-ce qu’une nature morte ? Pas évident à comprendre comme expression à leur âge! Les enfants ont su rester concentrés pendant 45mn (30mn pour les plus petits).

10 tableaux et des animaux de Marie Sellier, Editions NathanPour compléter ce genre de sortie, je vous recommande le livre de Marie Sellier, Dix tableaux et des animaux (Editions Nathan, 2014, 45p., 14,90€).  L’enfant regarde d’abord à travers des cercles un animal qui se détache puis il tourne la page et découvre l’oeuvre en entier. Renoir, Matisse, Chagall, Magritte, Bosch, etc., sont représentés, avec une thématique qui suscite évidemment l’intérêt de l’enfant (les animaux, la mer, la nourriture) et éveille son imagination.

Enfin, pour les plus grands, des visites et des ateliers sont organisés au musée d’Orsay par des professionnels. Par exemple : “Comment les peintres donnent-t’ils l’illusion de la nourriture” (pour les 5-7 ans) ou “La découverte des couleurs grâce aux impressionnistes” (pour les 8-11 ans). Pour plus de renseignements, consultez l’agenda du musée d’Orsay en cliquant sur le jour de votre visite, vous aurez la liste des activités ou cliquez ici.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Introduire l’art à l’école

  1. maya anhum dit :

    bravo pour ce temoignage!
    je recommande un tres joli livre: REGARDER (la peinture a travers les siecles) chez A Michel. La Joconde, Archimboldo ou Monet etc vus a traers leur palette…les enfants adorent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *