Photographies documentaires détournées

Mathieu Pernot – La Traversée
Robert Adams – L’endroit où nous vivons

Jusqu’au 18 mai 2014

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

[amazon_link id=”2912132789″ target=”_blank” container=”” container_class=”” ]ACHETER LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION[/amazon_link]

Publicité

[amazon_link id=”3869305339″ target=”_blank” container=”” container_class=”” ]ACHETER LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION[/amazon_link]

 

Jeu de Paume, 1 place de la Concorde, Paris VIII

 

Parallèle intéressant au Jeu de Paume entre l’oeuvre de Mathieu Pernot (né en 1970 à Fréjus, France) axée sur la thématique de la traversée et celle de Robert Adams (né en 1937 à Orange, New Jersey, Etats-Unis) sur la relation tragique entre l’homme et la nature.

Mathieu Pernot et Marta Gili (directrice du Jeu de Paume) présentent une sélection de séries réalisées par l’artiste au cours des vingt dernières années. Les oeuvres dialoguent entre elles – les Hurleurs (ceux qui crient à travers les murs de prison pour tenter de communiquer avec ceux enfermés) face au vide de la prison de Fleury-Mérogis ; l’explosion des tours de banlieue face à un cadrage de fenêtre démolie offrant une vue précaire sur quelques arbres ; des portraits de Tsiganes enfants (Photomaton) devenus adultes (série sur le Feu). Des lettres bouleversantes de migrants afghans réfugiés en Europe, traités moins bien que des chiens car n’ayant pas de papier.

Publicité

C’est la “mise en forme d’une histoire contemporaine incarnée par des personnages vivant à sa marge”, commente Marta Gili.

Robert Adams quant à lui s’interroge et nous interroge sur l’héritage de notre environnement, l’impact de l’activité humaine sur les beautés de l’Ouest américain, forêt, prairie, océan Pacifique. En quête d’une lumière et d’une rédemptrices au sein de paysages dégradés.

Les grands formats en couleur de Perrot contrastent avec les petits formats en noir et blanc d’Adams.Pourtant, le parcours de ces deux expositions offre une même traversée géographique autant que morale.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *