Le Mangeur d’espoir

Texte et illustrations : Karim Friha

Ed. Gallimard, 112p., 18€

Karim Friha livre avec Le Mangeur d’espoir un récit surnaturel d’une grande poésie. Sa touche de dessin mêle douceur et expressivité.

Étudiante au lycée, Rachel doit surmonter le deuil de son père, foudroyé par un cancer, et la dépression de sa mère. Un jour, l’étrange docteur Adrian sonne à sa porte et lui propose de l’aide pour combattre celui qui serait responsable de l’état de sa mère : le Mangeur d’espoir. Ce monstre l’empêcherait de se relever car il se nourrit de ses beaux souvenirs pour la laisser agonisante sur son lit.

Ce récit qui s’inscrit dans un cycle “Montmartre après minuit” nous emmène à la croisée des chemins de la science fiction et de l’univers poétique des dessins animés de Miyazaki. Un bel opus de rentrée pour la jeunesse.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *