Largo Winch

Aventurier de l’économie

Jusqu’au 12 février 2021

Cité de l’Économie, 1 place du Général Catroux, Paris 17e

2020 année de la BD. À cette occasion et pour fêter le 30e anniversaire du célèbre Largo Winch – bande dessinée créée par Jean Van Hamme, dessinée par Philippe Francq et maintenant Éric Giacometti (Editions Dupuis) -, Citéco analyse les thèmes économiques qui traversent l’oeuvre : krachs boursiers, crise des subprimes, corruption, trading à haute fréquence… L’économie n’a jamais été aussi sexy !

Van Hamme – Francq – Giacometti © Dupuis
Van Hamme – Francq – Giacometti © Dupuis

Largo Winch hérite de la fortune de son père Nerio Winch et de son empire financier. À 26 ans, il se retrouve à la tête du groupe W, composé de 62.000 salariés et 22 biens immobiliers. Il parcourt dans son jet privé 146.000 kilomètres par an (97 heures de vol par mois) et doit réchapper à 0,3 tentatives d’assassinat par semaine. Ses conquêtes féminines ne sont pas aussi virevoltantes que celles de James Bond mais elles en réchappent rarement ; “il n’est pas bon de tomber amoureuse de Largo Winch !”, s’amuse Didier Pasamonik, commissaire de l’exposition.

Van Hamme – Francq – Giacometti © Dupuis

La série BD, traduite en 20 langues et adaptée au cinéma (2008 et 2011, avec Tomer Sisley dans le rôle de Largo) a été la première à parler d’économie. À travers les 22 tomes sont abordés les thèmes de l’économie mondiale depuis 1990. Son évolution, l’émergence de la Chine, les rapports de force avec l’Inde, le Brésil, la Turquie, les délocalisations, les multinationales, la financiarisation de l’économie, etc. Les textes des cartels ont été supervisés par un professeur de HEC, Olivier Bossard.

Vue de l’exposition © Cité de l’Economie

Le parcours est illustré d’une soixantaine de planches originales, d’une tour en hologramme du nouveau siège Winch qui a migré de New York (centre financier) à Chicago (centre mondial des matières premières), de la présentation du board avec ses principaux protagonistes. Il évoque les centres urbains phares de la finance comme Londres, New York et Hong Kong. Dont les décors sont particulièrement bien rendus dans la BD, grâce à de vertigineuses vues en plongée et contre-plongée. Sans oublier le pittoresque des villes comme Paris, Venise, Istanbul.

Vue de l’exposition © Cité de l’Economie

Avec Largo Winch comme point d’attrait, qui pourrait résister à l’envie de découvrir cette institution unique au monde, qui cible d’abord les 15-25 ans (pour son côté pédagogique) mais attirera les 25+++ amateurs d’art et de BD ?!!

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *