Lacaton & Vassal ou la qualité du lieu de vie

UFR Arts et Sciences Humaines, Université de Grenoble, 2001 (c) Photo Philippe RuaultLacaton & Vassal – Lauréats du Grand Prix national de l’architecture 2008

Jusqu’au 15 mars 2009

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Cité de l’architecture & du patrimoine, 1, place du Trocadéro 75116, 5€

Quelle sera l’architecture de demain? Pour Anne Lacaton (née en 1955) et Jean-Philippe Vassal (né en 1954), il faut optimiser l’espace donné. Avec eux, une surface de 75m2 s’élargit à 145m2 pour un prix de location sensiblement identique! La Cité de l’architecture & du patrimoins met à l’honneur ces deux architectes français qui ont remporté le Grand Prix national de l’architecture en juillet 2008. Entre recyclage et innovation technologique, leurs projets veulent avant tout satisfaire le bien-être de ceux qui habiteront leurs réalisations.

Les architectes Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont eux-mêmes décidé de la scénographie de l’exposition que leur consacre la Cité de l’architecture & du patrimoine.

En guise d’introduction, une grande frise murale présente leurs concepts déclinés autour de la liberté, du paysage, du rêve, de la transformation, de l’habitation et de l’enchantement.

Maison Latapie, Floirac, Gironde, 1993 (c) Philippe RuaultPlace ensuite aux images. Des écrans géants exposent quarante-cinq projets, de la Maison Latapie (Floirac, à côté de Bordeaux) – maison économique à espaces modulables – à la tour de logements Bois-le-Prêtre (Paris XVIIe), du Centre culturel d’Osaka au centre commercial de Mulhouse, de l’Université des Arts et des Sciences Humaines de Grenoble à l’Ecole d’architecture de Nantes.

Maisons groupées, Cité Manifeste, Mulhouse, 2005 (c) Philippe RuaultCe qui caractérise chacune de leurs réalisations tient en trois mots: plaisir du lieu. Le tout en minimisant les moyens (budget, technique, matériaux, contexte) et en maximisant l’espace. Le Palais de Tokyo comprend non seulement un espace muséal mais aussi une résidence pour artistes. Des appartements à Saint-Nazaire sont construits en duplex et possèdent tous un jardin d’hiver sur les deux étages. Une maison est suspendue dans les pins au Cap Ferret.

UFR Arts et Sciences Humaines, Université de Grenoble, 2001 (c) Photo Philippe Ruault“Leur stratégie est d’infiltrer la nature au coeur de leur projet”, commente Francis Rambert, Directeur de l’Institut français d’architecture.

Publicité

Ainsi, une note poétique complète cette pensée rigoureusement éthique. Tel ce jardin de roses adossé au centre culturel d’Osaka, conçu non pas comme une fantaisie esthétique mais comme un élément intrinsèque au projet architectural. Car la rose est un symbole de bienvenue au Japon.

Après un DESS d’urbanisme pour l’une, une expérience au Niger et un détour par l’agence Jacques Hondelatte pour l’autre, Anne Lacaton et Jean-Phlippe Vassal créent leur agence à Bordeaux (1987). Puis à Paris, où ils travaillent aujourd’hui. Parallèlement, Anne enseigne à l’école d’architecture de Madrid et Jean-Philippe à la Technische Universität de Berlin. Après avoir obtenu le Grand Prix national jeune talent (1991), ils reçoivent cette année le Grand Prix national de l’architecture.

Forts de ces récompenses officielles, voici leur talent exhibé au grand public. Une consacrétation indispensable pour ces deux professionnels qui s’attachent à rendre meilleur le quotidien des citoyens en leur apportant plus d’espace, plus de confort, de plus de lumière, plus d’échappées visuelles, plus de fluidité de circulation. De quoi insuffler une bouffée d’oxygène dans un monde actuellement bien pollué…

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *