Keith Haring, un art universaliste

Julia, 1987 - © The Estate of Keith Haring. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, ParisKeith Haring

Galerie Jérôme de Noirmont, 38 avenue Matignon 75008
13 septembre – 30 octobre 2006
01 42 89 89 00

Via une exposition exhaustive qui présente peintures murales, sculptures et mobilier, la galerie Jérôme de Noirmont rend un véritable hommage à l’artiste new-yorkais Keith Haring.

Pour K. Haring (1958-90), l’art constitue un medium populaire, qui doit non seulement toucher le plus grand nombre mais aussi s’exprimer tous azimuts. Toute surface – murs, bâches, toiles goudronnées,objets de décoration – et tout matériau – cuir, béton, plastique, métal – suscitent l’intérêt du peintre-sculpteur, qui développe ainsi un art multiforme.

Haring s’inspire de la spontanéité des dessins d’enfants – à qui il retourne la faveur en illustrant les murs de l’hôpital Necker – pour créer une iconographie immédiatement reconnaissable – le Radiant Child. Une silhouette humaine extrêmement simplifiée, qui incarne la vie, l’énergie, la joie et l’espoir. La peinture murale de la salle principale de la galerie aborde précisément ce thème de l’univers enfantin et ludique, qui déborde d’energie.

L’exposition présente également les célèbres dessins à la craie blanche réalisés dans le métro new-yorkais à partir de 1981. Des dessins graphiques qui traduisent les réactions de l’artiste face à l’évolution de la société.Tels les ordinateurs et la télévision, qui symbolisent une technologie déshumanisante.
De fait, chacune des figures récurrentes imaginées par Haring s’identifie à des idéogrammes à fort pouvoir symbolique: le chien représente la nature; les soucoupes volantes, un pouvoir élevé; les bâtons, des instruments du pouvoir; les serpents, l’énergie ou la menace; les pyramides, les civilisation et tradition anciennes; Mickey Mouse, la culture populaire, etc..

Untitled (3-D Pyramid), 1989 - © The Estate of Keith Haring. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, ParisA partir de 1985, l’artiste déborde du champ de la peinture pour aller à la rencontre de la sculpture. Ce qui lui permet de traduire la surface plane de ses éléments picturaux en trois dimensions. Malgré l’épuration de leurs formes qui pourrait suggérer la simplicité de leur graphisme, les sculptures de Keith Haring relèvent d’une conception complexe. En effet, l’artiste cherche à atteindre un équilibre parfait en termes de volumes et de poids (cf. Julia, 1987) ainsi qu’en termes d’espace positif et négatif (cf. Stacked Figures, 1987). Il va même jusqu’à brouiller les limites entre oeuvre peinte, gravée et sculptée comme dans Untitled (3-D Pyramid) – sculpture exposée avec les quatre dessins originaux qui ont précédé sa conception.

Publicité

Dining Table, 1989 - © The Estate of Keith Haring. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, ParisDernier volet, de l’exposition: le mobilier de Keith Haring. Il répond là encore à ce besoin d’inscrire l’art partout et à chaque moment de sa vie. Haring découvre le dessin dans le plâtre en 1989 et s’enthousiasme dès lors pour ce medium. Peu de temps avant sa mort, il réalise Dining Table (1989) et Coffee Table (1989), éditées en bronze à patine colorée et marqueterie d’étain.

Une exposition chaleureuse, qui transporte le visiteur dans un monde dynamique, à la fois naïf et poétique mais dont la narration, parfois crûe, nous confronte à la réalité de nos vies d’adultes.

Pour marque-pages : Permaliens.

9 réponses à Keith Haring, un art universaliste

  1. GALLETYER dit :

    Vous devriez faire plus d’images et les agrandir ! Si nous nous voyons se document, il ne nous donne pas trop envie de le lire ! En tout cas, merci pour les imformation concernant Haring car je travail dessus en se moment au collège !
    GALLETYER Aline

  2. Sophie dit :

    Désolée, la taille des images ne dépend pas de moi mais des galeries qui me les fournissent! Un petit conseil pour t’aider: tu devrais faire attention à ton orthographe…Bonne chance pour ton exposé ou autre sur Keith Haring
    Sophie

  3. Julie dit :

    Bonjour, je suis actuellement en train de réaliser un dossier sur Haring, je dois analyser une oeuvre mais j’ai quelques soucis en ce qui concerne le contenu,pourriez-vous m’orienter vers un site ou autre qui aurait fait une étude?
    Je vous remercie, cordialement.
    Julie

  4. Sophie dit :

    Bonjour,

    Je vous conseille ce livre (et ce n’est pas parce qu’il est dans la boutique…)

    Sinon idéalement, si vous êtes sur Paris, allez faire un tour à la galerie Jérôme de Noirmont (ou écrivez leur), ils devraient pouvoir vous aider à trouver de la bonne doc.

    Bon courage!

    Sophie

  5. Javier dit :

    Salut,
    je cherche des images sur la fresque de l’hopital Necker de Haring !!
    Peux-tu m’aider ?
    merci

    Javier

  6. Sophie dit :

    Bonjour,

    Tu en trouveras une reproduction à cette adresse: http://www.1ere-position.fr/images/bebe-keith-haring.png

    Pour le reste, google est ton ami !

  7. eloise dit :

    bonjour, j’ai une analyse sur keith haring et je ne trouve pas de sites expliquant ses oeuvres, en connaissez-vous ??

  8. Sophie dit :

    non, désolée…

  9. Sahra dit :

    Bonjour,
    moi aussi je cherche un site expliquant les oeuvres de Keith Haring

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *