Momentum

JR – La mécanique de l’épreuve

Jusqu’au 10 février 2019

Achetez le catalogue de l’exposition : 

Maison européenne de la photographie, 5/7 rue de Fourcy, Paris 4e

Publicité

La Maison européenne de la photographie a rouvert ses portes, après quelques mois de travaux de mise en conformité des normes, avec une exposition sur l’ensemble de son espace de JR. Artiste du street art, devenu figure publique reconnue dans le monde entier.

Le titre de l’exposition “Momentum – La mécanique de l’épreuve” se réfère, en sciences physiques, à l’action d’une force extérieure sur un système, afin d’en déterminer le mouvement ou la vitesse.

“L’exposition dévoile précisément cette dynamique du processus créatif de JR lorsqu’il intervient dans une ville ou au coeur d’une communauté […] Tout le monde connaît le rendu monumental des oeuvres de JR, cette exposition est la partie immergé de son travail”, commentent Dominique Bertinotti (maire du 4e arrondissement) et Jean-Luc Monterosso (alors directeur de la MEP, aujourd’hui remplacé par Simon Baker), commissaires de l’exposition.

 

La marque de fabrique de l’artiste est de transformer des négatifs en collages monumentaux et de mettre en valeur des sujets avec lesquels il a travaillé pour les rassembler dans une grande fresque.

Le visiteur découvre ces changements d’échelle à travers Eyes on boat, 1455 containers (2018) qui rappelle le projet Women are heroes (2008). Dans ce dernier, des collages de regards de femmes blessées par la vie (conflits personnels ou guerres) circulaient sur les camions ou les wagons de train pour faire connaître leur histoire. Dans Eyes on boat, ces visages sont reconstitués sur les containers d’une maquette de paquebot automatisée : les containers changent mécaniquement de place pour reformer ces visages.

Publicité

Au second étage, nous sommes invités à entrer dans un tunnel (fabriqué à partir de matériaux de récupération), dont la paroi en tôle rappelle les toits de Paris sur lesquels JR grimpait au début de sa carrière, pour voir défiler un petit train mécanique qui évoque encore Women are heroes. Train que l’on aperçoit également de l’extérieur, circulant sur des rails, et dont les wagons créent comme par accident des visages apparaissant ou disparaissant au gré du déplacement de leur support.

La dernière partie présente la dernière fresque de l’artiste : une vidéo murale, réalisée en collaboration avec le magazine Times, sur les opinions de quelques 245 Américains (collectionneurs d’armes, chasseurs, forces de l’ordre, lobbyistes, victimes, médecins, infirmières, enseignants, etc.) au sujet du port d’armes.. Les visiteurs peuvent télécharger une application pour Smartphone pour écouter les témoignages de la fresque.

J’avais trouvé percutant le projet Women are heroes en 2008. Mais ces redites m’ont parues plus légères. En revanche, une oeuvre m’a fascinée : les photographies que JR a faites du New York City Ballet (2014). Il a réalisé un collage à partir de postures choisies librement par les danseurs. Question d’affinité sûrement, mais pour moi le résultat est bluffant !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *