Mangamania !

Manga <–> Tokyo

Jusqu’au 30 décembre 2018

Grande Halle de la Villette, avenue Jean Jaurès, Paris 19e

Après TeamLab, La Villette poursuit sa politique d’expositions avec “Manga <–> Tokyo”. Elle explore la relation entre fiction et environnement tokyoïte à travers la pop-culture manga. L’exposition des vacances à ne pas rater !

Publicité

Le parcours plonge d’emblée le visiteur dans la culture japonaise avec la reconstitution de deux quartiers spécifiques de Tokyo : Akihabara, spécialisé dans l’univers manga pour garçons (shonen) et Otome road dédié aux filles (shojo). Les espaces sont des reproductions des boutiques typiques de ces quartiers de Tokyo dédiés aux fans de manga. Cafés, boutiques, salles de jeux recréent des ambiances liés aux héros et héroïnes des séries, qui font rêver les passionnés de manga.

Place ensuite à une énorme maquette de la ville de Tokyo (17 x 21 m.) au-dessus de laquelle un écran projette des extraits de vidéo montrant des vues réelles de Tokyo et celles qui leur correspond dans les anime ou manga. Deux bâtiments en particulier sont particulièrement détruits dans les histoires manga (et reconstruits) : la Tour de Tokyo – version tokyoïte de la Tour Eiffel – et les tours jumelles du siège du gouvernement métropolitain – plus haut bâtiment de Tokyo au moment de sa construction.

Des balustrades permettent de chaque côté de cette maquette d’accéder aux thématiques développées dans les manga : scénario catastrophe de destruction de Tokyo et de ses reconstructions, jamais à l’identique. Ce qui oblige les Tokyoïtes nostalgiques de certains quartiers de se plonger dans la culture pop manga pour les retrouver.
Une seconde section aborde la vie quotidienne à Tokyo, telle qu’elle est décrite dans les manga, anime et jeux vidéos, de la période d’Edo à aujourd’hui en passant par les années d’après-guerre.

“Entre les séismes (dont celui de 1923 dévastant en grande partie la capitale japonaise) et les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, réduisant en cendres des quartiers entiers, les Tokyoïtes ont ancré l’idée d’impermanence dans leur esprit”, explique Kaichiro Morikawa (professeur agrégé, Faculté des études globales du Japon, Université Meiji). “D’où les visions apocalyptiques de nombreux manga ou anime.”

Une dernière section aborde comment les personnages de fiction ont envahi la ville de Tokyo. Le visiteur découvre des reconstitutions de l’environnement urbain tokyoïte “colonisés” par des personnages de manga et d’anime. La ligne de métro JR Yamanote est installée avec en arrière-plan des paysages de la ville qui défilent. Et, à l’intérieur, les affiches de la campagne publicitaire “Love Live” ! telles qu’elles avaient été disposées sur l’ensemble de la ligne en 2016. Il y a aussi des jeux vidéo pour évoquer les salons pachinko et un mini-market konbini (comprenant même les panneaux jaunes pour indiquer “attention, sol glissant” !). De plus en plus, de fans entreprennent des pèlerinages dans les lieux cultes des manga ou des anime. Comme pour voir de leurs propres yeux l’escalier dans Your Name de Makoto Shinkai (2016). Anime qui a réalisé le deuxième meilleur nombre d’entrées de toute l’histoire du cinéma japonais.

Publicité

A la fin de l’exposition, le public est invité à laisser un mot ou un dessin sur les cartes votives mises à disposition et à les accrocher avec une ficelle.

Exposition familiale pour un dépaysement garanti !

 

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *