La vie en (très) grand

Dinosaure

Jusqu’au 13 mai 2013 – Prolongation jusqu’au 24 juin 2013

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

[amazon_link id=”2753300720″ target=”_blank” container=”” container_class=”” ]ACHETER LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION[/amazon_link]

Muséum national d’Histoire naturelle, Grand Galerie de l’Evolution, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, Paris V

 

Véritable succès, l’exposition “Dinosaure, la vie en grand”, présentée au Muséum national d’Histoire naturelle, explore la biologie des plus grands des dinosaures : les sauropodes. Cousins ancestraux de l’autruche et du crocodile, les sauropodes ont vécu pendant près de 140 millions d’années…

 

L’exposition présente les dernières recherches en matière de paléontologie, physiologie et bio-mécanique au sujet des sauropodes. Qui sont abordés non comme de lointains fossiles, mais comme des créatures vivantes, dont le gigantisme est source d’étonnement et de questionnement.

Comment ces herbivores de 90 tonnes trouvaient-ils suffisamment de plantes coriaces (ginkgos, prêles, conifères, fougères) pour obtenir les 100 000 calories qui leur étaient nécessaires chaque jour? Comment faisait-il pour les digérer sans les mâcher?

Comment se faisait la circulation de leurs quelque 600 litres de sang? Quel mécanisme permettait à leurs poumons de véhiculer près de 75 litres d’air à chaque inspiration?
Comment leurs muscles pouvaient-ils porter leur 40m de long et leur hauteur équivalente à quatre autobus?

L’une des pièces phares de l’exposition est la reconstitution d’un Mamenchisaurus, femelle de 18 ans, de plus de 3m de haut et 18m de long. Son cou est long comme la moitié de son corps. Le modèle en taille réelle laisse voir d’un côté ses organes, de l’autre la texture de sa peau.

Publicité

L’autre pièce maîtresse est un moulage de grand fémur, le plus grand du monde. Il dépasse 2,20m et appartiendrait au plus grand sauropode connu à ce jour (40m de long, 50t).

Le dernier volet de l’exposition propose de toucher des os de dinosaures prélevés sur le site d’Angeac en Charente, qui présente une grande diversité de fossiles datant du Crétacé inférieur (il y a 130 millions d’années). Et où ont été découverts en 2010 les fossiles du plus grand sauropode découvert jusqu’à alors. Le dessinateur Mazan livre en images le travail des paléontologues sur le terrain. Une reconstitution en taille réduite d’un chantier de fouilles permet aux enfants de s’initier à leurs travaux.

Une exposition familiale qui nécessite une pré-réservation du billet en ligne pour éviter une file d’attente “sauropodienne” à l’extérieur du musée! L’exposition est interactive et vivante, surtout pour les enfants – adultes aimant déambuler dans le silence s’abstenir!

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *