Dans la tête de Sherlock Holmes – Tome 1

L’affaire du ticket scandaleux

De Cyril Liéron, illustré par Benoît Dahan
Editions Ankama, 48p., 14,90€

En hommage à l’univers de Conan Doyle, Cyril Liéron et Benoît Dahan imaginent une enquête conçue comme une introspection dans le cerveau du célèbre Sherlock Holmes. Passionnant !

Publicité

Sherlock Holmes est aussi réputé pour la finesse de son esprit que pour la noirceur de son tempérament ! L’auteur et le dessinateur reprennent ces deux aspects de sa personnalité pour entrer littéralement dans son cerveau et nous faire suivre les méandres de son génie intellectuel lors de la résolution d’une enquête inédite.

Dans la tête de Sherlock Holmes, L’Affaire du ticket scandaleux

Alors que Sherlock Holmes s’ennuie profondément, une nouvelle affaire mystérieuse se présente à lui. Un policier amène au 21 Baker Street le docteur Herbert Fowler, en tenue légère, quelque peu blessé et en état d’amnésie partielle.

Il n’en faut pas plus pour piquer l’intérêt du détective qui déduit en quelques minutes que le cas du Dr Herbert est lié à la disparition soudaine de plusieurs Londoniens depuis quelques jours…

Le cerveau de Sherlock Holmes est représenté comme une mansarde – métaphore citée par Conan Doyle lui-même – dans laquelle s’inscrivent les différents indices qui permettent au détective de résoudre l’énigme. Parallèlement un fil rouge marque visuellement les différentes pistes auxquelles sont confrontés Holmes et Watson. Là encore, C. Doyle évoquait lui-même cette image dans Le Chien de Baskerville, précise Cyril Liéron.

“Notre but était [donc] d’élaborer un récit qui nous laisserait un maximum de liberté, tout en veillant scrupuleusement à ne pas trahir l’esprit des romans. Nous aimons trop l’univers de Sir Conan Doyle pour y faire n’importe quoi”, poursuit le scénariste.

Publicité

La couleur sépia évoque le contexte du Londres du XIXe siècle, tandis que le bleu est réservé aux pensées intérieures de Holmes. Des clins d’oeil vous permettent de voir en transparence certaines indices ou bien de découvrir le portrait de l’homme recherché en repliant deux morceaux de pages délicatement. Une des meilleurs BD que j’ai lues dernièrement !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *