Conte intergénérationnel

Le Cerf-Volant de Toshiro
Ghislaine Roman, illustré par Stéphane Nicolet
Nathan, Dès 3 ans, 32p., 11,50€

Acheter ce livre : 

J’aime quand je reçois des albums qui s’éloignent des sentiers battus ! Le Cerf-Volant de Toshiro, écrit par Ghislaine Roman et publié chez Nathan, relate la relation émouvante entre un grand-père et son petit-fils, tous deux abîmés par la vie.

Par une belle journée de printemps, Toshiro et son grand-père fabriquent un cerf-volant. Ils le lancent dans le ciel, mais le grand-père ne peut pas le voir car son corps fatigué l’empêche de lever la tête. Toshiro, qui, lui, n’arrive pas à exprimer tous les mots qu’il a dans la tête, a l’idée d’installer son grand-père devant une flaque d’eau pour que celle-ci reflète son beau cerf-volant. Au fil des saisons, il va falloir trouver de nouvelles ruses pour que le grand-père puisse continuer à admirer son petit-fils en train de jouer.

L’auteure ni le dessinateur ne sont japonais mais l’atmosphère des mots et des couleurs nous entraîne directement au Pays du Soleil Levant ! Dommage, même, que Toshiro n’ait pas les yeux plus bridés – il ressemble plutôt au Petit Nicolas ! Le mot de la fin aurait aussi gagné à être plus éloquent. Mais le reste de l’histoire est superbe. Un beau cadeau à offrir à un enfant, plus grand que trois ans (n’en déplaise à Nathan), à mon avis, pour qu’il comprenne la portée du conte.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.