20, allée de la Danse #9

Seule contre tous

Auteure : Élizabeth Barféty
Nathan, 160p., 10,95€

Jade est la fille unique de parents interprètes de cirque. Ils sont souvent en voyage et ne partagent pas sa vie à l’École de Danse. Jade se sent délaissée, sans compter qu’elle n’ose pas parler de son problème de dyslexie à ses amis. Ils sont là pour elle mais parviendra-t-elle à s’ouvrir à eux ?

Jade a un autre secret qu’elle cache à Alice, Demba, et Charlie. Elle pratique le skate le week-end lorsqu’elle se rend chez sa tante Anaïs. Trop dangereux, pratique pas assez élégante pour un petit rat… Elle imagine déjà leur réaction. Alors elle garde ça pour elle.

Après des mauvaises notes et la déception de ne pas pouvoir échanger avec ses parents, elle commet un acte répréhensible. C’est là qu’elle rencontre Gaspard, le fils de la pianiste de l’École de Danse. Lui aussi se sent différent et isolé, incompris de sa mère. Une femme toujours souriante et douce dans son travail mais autoritaire et en perpétuelle colère contre son fils, qui multiplie les bêtises.

Les amis de Jade qui forment la bande des Capybaras décident d’aider Gaspard et Jade à leur insu… Une tâche ardue qui pourrait mal tourner alors que se profile la Journée des Familles à l’École de Danse, à laquelle une fois n’est pas coutume les parents de Jade ne pourront pas assister…

Une histoire émouvante mais pas gnangnan, qui offre un bel aperçu des coulisses de l’École et des nombreux défis auxquels sont confrontés ces petits rats si attachants !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.