2000 ans de commerce maritime

Reconstitution du chargement d’amphores étrusques de l’épave Grand Ribaud F. (début Ve siècle avant J.-C.). Fouille Luc Long/Drassm © Drassm-MCCDe l’amphore au conteneur

Jusqu’au 28 juin 2015

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Publicité

Livre de l’exposition : 

Musée national de la Marine, 17 place du Trocadéro, Paris XVI

Le musée national de la Marine nous fait découvrir l’aventure de la marine de commerce en France, de l’Antiquité à nos jours. Des amphores aux conteneurs, une histoire riche qui apporte un brin d’exotisme au sein de l’hiver parisien !

Navires entrant au Havre derrière un remorqueur Edouard-Marie Adam 1882, Le Havre © Musée national de la Marine / P.DantecSaviez-vous que la France constitue le deuxième domaine maritime mondial, après les Etats-Unis ? Elle détient en effet 11 millions de km2 de surface maritime et 12.840 km de littoral. Près de 360 millions de tonnes de marchandises transitent chaque année via les principaux ports français : Marseille, le Havre, Dunkerque, Nantes, Rouen, Bordeaux.

La Famille du duc de Penthièvre en 1768 dit aussi La Tasse de Chocolat Jean-Baptiste Charpentier, le Vieux (1728-1806) MV7716 ©RMN - Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard BlotDepuis l’Antiquité, les Occidentaux ont développé des échanges commerciaux avec les territoires qu’ils découvraient [et exploitaient], leur fournissant produits rares et inconnus.

Publicité

Le Havre, Tournée nord du porte-conteneur Lapérouse Serge Lucas 1994 © Musée national de la MarineC’est ainsi que le thé, café, chocolat, le sucre, les épices, la porcelaine et les lingots d’or sont arrivés sur nos terres. D’abord transportés par voiliers dans des amphores et aujourd’hui par cargos aux conteneurs tellement profonds qu’ils pourraient abriter plusieurs immeubles de six étages !

Extrait de “porte-conteneurs” 2014 © Antoine HivetLe parcours de l’exposition s’adresse en priorité au jeune public. Films d’animation relatant un voyage à chaque époque, expérimentations techniques (équilibrer un navire pour ne pas qu’il chavire, savoir ranger les produits dans les cales en fonction de l’humidité, etc.). Mais ce que j’ai préféré ce sont les bornes olfactives pour découvrir des odeurs, les yeux fermés. Attention, certaines comportent des pièges ! Une exposition à voir en famille, idéale pour les vacances d’hiver.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *