Afrique(s)

Niger, 2007. Camions de migrants dans le désert du Ténéré (c) Pascal Maitre / Agence CosmosPascal Maitre

Jusqu’au 2 novembre 2014

Maison européenne de la photographie, 5/7 rue de Fourcy, Paris IV

Publicité

Entre René Burri et Pascal Maitre, la Maison européenne de la photographie (MEP) démarre fort la saison ! Ces deux grands photojournalistes, le premier pour l’agence Magnum, le second pour Gamma puis Cosmos, illustrent la notion de mouvement et de vie. Aux quatre coins de la planète.

René Burri. New York City, 1966 (c) René Burri / Magnum PhotosRené Burri (né en 1933 à Zurich) a été témoin des grands bouleversements du XXe siècle. Ses photos d’icônes tels le Che Guevera, Picasso et Churchill ont fait le tour du monde. Si la rétrospective de la MEP les expose, elle fait surtout la part belle à une sélection plus intimiste, d’images inédites : jeunes dansant dans la rue au Festival de Rio, Jean Tinguely devant ses machines animées, derniers gauchos d’Argentine, vues urbaines (New York) ou souterraines (Séoul) expérimentales.

RD Congo, 2012, Kinshasa. Le rond point Ngaba est un des plus animés de la capitale qui compte 10 millions d'habitants (c) Pascal Maitre / Agence CosmosPascal Maitre a lui aussi couvert les événements mondiaux pour les plus grands magazines (Paris Match, Géo, National Geographic, Stern, etc.). Mais son continent de prédilection est l’Afrique ou plutôt les Afriques.

Publicité

Madagascar, 2004. La poussière des graphites collent à la peau des porteurs (c) Pascal Maitre / Agence CosmosIl en capture les couleurs, les rites, les croyances, les conséquences des conflits (la famine, la peur des miliciens), les conditions de travail (mineurs, porteurs de graphite) mais aussi la beauté de la nature (baie de Lokaro, près de Fort-Dauphin, Madagascar).

J’ai trouvé ses photographies – imprimées sur du papier Cibe Chrome qui fait ressortir les contrastes de lumière – particulièrement saisissantes. Narratives, elles témoignent de l’engagement du photographe pour raconter une histoire, témoigner de la vie des gens avec qui il entre en contact. Plus que le simple fait de montrer les choses derrière un écran protecteur.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *