Trésors de la collection Al Thani

Hôtel de la Marine, 2 place de la Concorde, Paris 8e

Deuxième volet de la réouverture de l’Hôtel de la Marine, la présentation des chefs-d’oeuvre de la collection du Cheikh qatarien Hamad Al Thani, dans une scénographie orchestrée avec finesse par le cabinet parisien ATTA dirigé par le Japonais Tsuyoshi Tane. Que du bonheur !


Fragment de coupe. Méditerranée orientale, peut-être Alexandrie ; période gréco-romaine, 100 av. J.-C. – 100 apr. J.C. Agate © The Al Thani Collection 2018. All rights reserved. Photograph taken by Todd-White Art Photography

Le parcours est concentré dans quatre salles qui correspondent aux anciennes galeries où étaient entreposées les tapisseries des collections royales. Sous Louis XVI, elles accueillaient un mardi par mois, entre avril et novembre, le public qui venait découvrir les trésors des collections royales françaises. Ce qui confère à l’ancien Garde-Meuble de la Couronne le statut de premier « musée » parisien.

Vue de l’exposition Trésors de la Collection Al Thani à l’Hôtel de la Marine © The Al Thani Collection 2021. All rights reserved. Photographie par Marc Domage.

La première galerie, illuminée par de fines guirlandes de fleurs dorées, se veut un condensé des splendeurs de la collection. Sont présentés sept artefacts emblématiques illustrant la créativité humaine sur quatre continents, à travers 5000 ans d’histoire. L’une d’elle, la Contemplatrice d’étoiles dite de Schuster, idole Kilya datée de la Préhistoire (vers 3300-2500 av. J.-C.) « prouve que l’abstraction n’est pas née à l’ère moderne mais qu’elle existe depuis la nuit des temps », commente Amin Jaffer, conservateur en chef de la Collection Al Thani. On peut également voir une tête de pharaon de l’âge d’or de la civilisation égyptienne, sculptée dans un morceau de jaspe rouge (1475-1292 av. J.-C.). Ou encore un pendentif maya en forme de masque (200-600 ap. J.-C.).

Vue de l’exposition Trésors de la Collection Al Thani à l’Hôtel de la Marine © The Al Thani Collection 2021. All rights reserved. Photographie par Marc Domage

La deuxième galerie présente une série de visages sculptés, entourés de vitrine en verre circulaire qui rappelle celles de la collection Marc Ladreit de Lacharrière au musée du quai Branly. Si le fil rouge de cette salle est la représentation stylisée de figures humaines, les métaux employés divergent : quartzite (tête d’homme vers 2050 av. J.-C.), bois et fer forgé (tête de reliquaire Fang-Betsi, vers 1700-1850), calcédoine (buste de l’empereur Hadrien, vers 1240).

Vue de l’exposition Trésors de la Collection Al Thani à l’Hôtel de la Marine © The Al Thani Collection 2021. All rights reserved. Photographie par Marc Domage

La troisième galerie sert de salle d’exposition temporaire. Les oeuvres changeront au fil du temps. Actuellement sont exposés des chefs-d’oeuvres de l’art de l’islam : coran bleu du Moyen-Âge ; coupe à vin de l’empereur mogol Jahângîr (1607-1608) en jade ; robe en soie, coton et fourrure (vers 1020-1160) fabriquée en Iran ou en Asie centrale ; tableau du 17e siècle de l’artiste mogol Govardhan ; plat en céramique d’Iznik (vers 1585-1590).

Vue de l’exposition Trésors de la Collection Al Thani à l’Hôtel de la Marine © The Al Thani Collection 2021. All rights reserved. Photographie par Marc Domage

La quatrième galerie regroupe des trésors anciens : gobelet en or provenant du nord-ouest de l’Iran (1100-900 av. J.-C.) ; plateau en argent ; coupe en agate d’Alexandrie (?) représentant Éros chevauchant une panthère (100 av. J.-C.-100 ap. J.-C.) ; bracelet grec (vers 300 av. J.-C.) formant un noeud d’Héraclès et dont les quatre brins se terminent par des têtes de lions rugissant.

Au-delà de la préciosité des matériaux et de la rareté des pièces, leur état de conservation et la modernité de leurs formes bluffent les esprits : on a du mal à croire qu’ils sont si anciens ! Ces chefs-d’oeuvre sont particulièrement mis en valeur par la scénographie finement conçue. Si vous n’aviez pas encore découvert la magnifique restauration de l’Hôtel de la Marine, c’est le moment d’y aller !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.