Le magicien d’os

(c) Quentin GarelQuentin Garel

Jusqu’au 12 septembre 2016

Galeries d’anatomie comparée et de paléontologie, 2 rue Buffon, Paris 5e

Des sculptures géantes, animalières, qui renvoient aux crânes des dinosaures. Voilà ce que nous propose l’artiste Quenti Garel qui expose ses oeuvres impressionnantes dans les Galeries d’Anatomie comparée et de Paléontologie (MNHN) au Jardin des Plantes.

Publicité

Trois sculptures sont en extérieur, une dizaine à l’intérieur du bâtiment préféré des enfants : celui où sont exposés les squelettes de dinosaures !

(c) Quentin Garel

L’artiste s’est longuement imprégné de ces assemblages d’os pour recréer à sa façon des crânes de félins, cétacés ou oiseaux. Ses oeuvres n’en sont pas pour autant des répliques naturalistes. Quentin Garel s’inspire de leurs volumes pour jouer avec, les déformer, les anamorphoser.

(c) Quentin Garel

 

Dans la descente de l’escalier de sortie, un dessin gigantesque – tel un palimpseste – regroupe les différents animaux qu’il a étudiés. “Il s’agit d’un travail préparatoire qui m’est nécessaire pour sculpter l’oeuvre. J’ai un oeil sur le dessin et une main sur la tronçonneuse”, explique-t-il. “En peinture, on peut masquer nos faiblesses avec des ombres ou autres astuces, mais la sculpture ne pardonne pas l’erreur… Le dessin m’est donc indispensable pour jauger le volume”, ajoute-t-il.

Moi qui ne suis pas fan de tout ce est carcasse, j’avoue avoir été surprise par ces oeuvres. J’ai apprécié formes et matières (en particulier le bois aux veines apparentes). Cette exposition est surtout l’occasion de faire une sortie familiale, idéale pour occuper le mercredi après-midi ou les vacances de printemps !

Publicité

 

 

 

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *