Un art de vivre à la française

Salle Gilbert et Rose Marie Chagoury. Boiseries, mobilier et objets d’art autour de 1700. Musée du Louvre, département des Objets d'art © 2014 Musée du Louvre, dist. RMN-GP/ Olivier Ouadah Ouverture des nouvelles salles du département des Objets d’art

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Musée du Louvre, aile nord de la cour Carrée, 1er étage, Paris Ier

Publicité

Dans le cadre du projet du Grand Louvre, les salles consacrées aux objets d’art du règne de Louis XIV à Louis XVI ont fait peau neuve. On y découvre à la fois un superbe écrin et des chefs-d’oeuvre témoignant du savoir-faire français du XVIIIe siècle, admiré dans le monde entier.

Les collections présentées offrent un large panorama du règne de Louis XIV à la Révolution en termes de décoration intérieure, production des grandes manufactures, artisanat et commerce d’art, principalement français.

Grand buffet de plats de faïence de Rouen, les plus belles ornées de motifs à l’ « ocre niellé », Rouen, vers 1700-1725. Paris, musée du Louvre © 2014 Musée du Louvre, dist. RMN-GP / Olivier OuadahCes collections sont ainsi constituées de boiseries, décors peints, tapisseries, meubles d’ébénisterie et de menuiserie, bronzes d’ameublement, marbres et pierres dures, orfèvrerie et bijouterie, instruments scientifiques, faïences et porcelaines, laques…

La plupart de ces objets proviennent des collections royales et princières. Ce qui leur confère une aura supplémentaire, ayant échappé aux flammes et à la destruction révolutionnaire.

Salle Isaac de Camondo. Décor peint, mobilier et objets d’art, 1720-1750. Au mur, Les Plaisirs champêtres de Jean-Baptiste Oudry. Musée du Louvre, département des Peintures et département des Objets d’art © 2014 Musée du Louvre, dist. RMN-GP/ Olivier OuadahCes 2.000 objets (!), répartis sur 33 salles, sont présentés selon trois grandes séquences chronologiques : 1660-1725 (règne personnel de Louis XIV à la Régence) ; 1725-1755 (épanouissement du style rocaille) ; 1755-1790 (retour au classicisme et règne de Louis XVI).

En arrière-fond se profile toute la variété des styles et des techniques du Grand Siècle avec des grands noms comme le peintre Charles Le Brun, l’ébéniste André-Charles Boulle ou l’orfèvre François-Thomas Germain, pour n’en citer que quelques-uns.

Publicité

Salle Louis XVI. Mobilier des résidences royales, 1775-1790. Musée du Louvre, département des Objets d'art © 2014 Musée du Louvre, dist. RMN-GP/ Olivier OuadahSont évoqués également les commanditaires : prince de Condé, comte d’Artois, Marie-Antoinette, Madame de Pompadour, Madame du Barry, duc de Chevreuse, marquis de Sourches, Claude Le Bas de Montargis, François-Balthazar Dangé. Et leurs résidences parfois disparues aujourd’hui : palais de Saint-Cloud, Bellevue, Tuileries, Montreuil ; hôtels particuliers parisiens : Le Bas de Montargis, Dangé, de Chevreuse ; “maisons” de campagne des élites : châteaux de Voré et d’Abondant.

Service de table du Roi George III d’Angleterre et de Hanovre, Robert-Joseph Auguste, 1775-1780. Musée du Louvre, département des Objets d'art © 2014 Musée du Louvre, dist. RMN-GP/ Olivier OuadahMais le plus amusant dans ce parcours sont les period rooms, rétablissant des décors dans leur configuration initiale. Le visiteur déambule comme s’il se trouvait au château de Fontainebleau, dont était très envieux le directeur du département des Objets d’art et commissaire de l’exposition, Jannic Durand !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *