La Fabrique du Romantisme

Pharamond Blanchard (1805-1873), La Tour penchée de Soyons, Languedoc, 1834, vol. 2, part. 2, pl. 322 © Paris, Fondation Taylor / Thomas HennocqueCharles Nodier et les voyages pittoresques

Jusqu’au 18 janvier 2015

Musée de la Vie Romantique, 16 rue Chaptal, Paris IX

Catalogue de l’exposition : 

Le musée de la Vie romantique présente une exposition sur Charles Nodier (1780-1844), figure majeure du Romantisme. Cet homme de lettres érudit est l’un des premiers à concevoir l’idée de la fraternisation des arts, en particulier entre la littérature et la peinture.

Tony Johannot (1803-1852). "Soirée d'artiste".  Bibliothèque nationale de France, bibliothèque de l’Arsenal © Paris, Bibliothèque nationale de FranceCritique, essayiste, romancier, Charles Nodier est nommé le 3 janvier 1824 bibliothécaire du comte d’Artois, le futur Charles X, à l’Arsenal (Boulevard Morland, Paris IV). Son salon très prisé attire les jeunes littérateurs qui peuvent y croiser des figures aussi renommées que Hugo, Lamartine, Dumas, Balzac ou Gautier.

Cette exposition est à mettre en relation avec la Fondation Taylor (1 rue La Bruyère, Paris IX) qui présente jusqu’au 17 janvier 2015 Les Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France. Monument éditorial entrepris à partir de 1820 par le baron Isidore Séverin Justin Taylor et auquel Nodier, en tant qu’hommes de lettres participe. Cette aventure encyclopédique, qui recense les différentes provinces françaises, regroupe 25 volumes, publiés sur plus de 40 ans.

« Un tel ouvrage méritait que l’on s’interroge sur sa postérité », explique Jérôme Farigoule, directeur du musée de la Vie romantique. « On en retrouve les traces en peinture comme dans les arts décoratifs ou du spectacle et cette perméabilité des sources qu’utilisent décorateurs de théâtre comme peintres d’histoire synthétise l’esprit de la période ».

Publicité

Achille Devéria (1800-1857), Portrait de Marie Nodier dans une loge à l’Opéra, vers 1829, Bibliothèque nationale de France, bibliothèque de l’Arsenal © Bibliothèque nationale de France, ParisL’exposition présente ainsi des portraits de Charles Nodier, de sa fille Marie, et des principaux rédacteurs/illustrateurs des Voyages. Largement illustrés, ils rassemblent les plus belles peintures de paysage de l’époque. On découvre aussi des décors de théâtre qui s’inspirent de l’ouvrage.

Oeuvres raffinées dans un écrin délicatement suranné – une exposition en dehors des grands musées à ne pas rater !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *