Gilbert Salachas ou l’art d’apprendre en s’amusant

Couverture de 'Les Jeux de l'Humour et du Langage', de Gilbert Salachas, 2001 - (c) Gilbert Salachas / Atelier AkimboLes Jeux de l’Humour et du Langage (29,80€) ; L’Ineffable La Fontaine (28,20€)
De Gilbert Salachas

Editions Gilbert Salachas
Pour commander (+ 5€ de frais de port et emballage): L’Atelier AKIMBO, 22 avenue de la Porte-Brunet 75019, 01 42 03 18 96

Suite à l’exposition du musée de La Poste, qui présente un aperçu des jeux linguistiques de Gilbert Salachas, j’ai eu envie de découvrir un plus cet auteur à l’humour si décapant.

C’est que ce journaliste écrivain qui se définit comme “100% français mais d’origine 100% grecque” – a le don de détourner notre belle langue contre toute attente. Ainsi, dans Jeux de l’Humour et du Langage, l’homonyme “Ave Pater” se transforme en “un navet et deux patères”, un “point c’est tout” devient un “poing c’est tout” en guise de dernière de couv., un “Marks et Spencer” se mue en “Marx et Spencer”. Avouez qu’il fallait oser, quand même, associer le père de la doctrine communiste à un pur symbole capitaliste!

Images pertinentes à l’appui, ce manuel faussement scolaire se lit comme des devinettes avec en haut de page un titre sous forme d’expression, dont la définition est donnée en bas de page. Et, au centre, une image accolée de sa légende – l’homonyme du mot donné en titre.
L’idée est somme toute assez tarabiscotée mais l’effet d’humour est garanti!
Jeux de l’Humour et du Langage est précédé d’une joyeuse préface du dessinateur Philippe Geluck, avec une lettre ouverte à Victor Hugo. Dommage que le vieil homme ne soit plus de ce monde pour mettre à profit son droit de réponse…

Couverture de 'L'Ineffable La Fontaine', de Gilbert Salachas, 2001 - (c) Gilbert Salachas / Atelier AkimboQuant à L’Ineffable La Fontaine, G. Salachas a eu la curiosité opportune de retrouver la source des légendaires fables du poète-moraliste français du XVIIè siècle. D’Esope (VIIè – VIè siècle avant J.-C.), à Phèdre (mythologie grecque) en passant par Horace (65 – 8 avant J.-C.), Jean de la Fontaine (1621-1695) s’était bien inspiré de ses aînés classiques! En retour, Gilbert Salachas invente une fable moderne qui atteste de la contemporanéité de celles de La Fontaine.

Pour illustrer cet imbriglio de temporalités, le peintre François Arnaud exécute d’un seul trait de pinceau, en une ligne ininterrompue, les personnages de ces fables.

Publicité

Enfin, Gilbert Salachas fabrique des disgressions – ou divagations – littéraires, toujours inspirées de ces fables, regroupées sous le thème de “pochettes-surprise”. Par exemple, une fable sous la forme d’un problème arithmétique à résoudre ou d’une parodie de critique cinéma de Télérama avec ses deux petits bonhommes caractéristiques représentant des avis partagés.

Un cadeau fabuleux à offrir pour un proche qui sait apprécier l’humour à plusieurs degrés. La plaisanterie s’étend jusque dans la présentation du bon de commande et la petite histoire qui explique la génèse des Editions Gilbert Salachas alias L’Atelier Akimbo (les curieux se précipiteront à la page 122 pour découvrir le sens de cette expression anglaise). Il était temps que les médias rendent hommage à cet Alphonse Allais moderne.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *