Walk the Line with L’Atlas

Jusqu’au 22 mars 2020

Musée en Herbe, 23 rue de l’Arbre-Sec, Paris 1er

Publicité

Le musée en Herbe propose aux enfants de découvrir le travail du street-artiste L’Atlas, qui mêle graffiti, archéologie, calligraphie et art optique. Une exposition labyrinthique pour petits et grands !

Portrait de l’Atlas avec ses oeuvres © L’Atlas

Passionné par les cartes géographiques, L’Atlas choisit son nom en conséquence. C’est aussi le nom de la montagne où il a été initié à la calligraphie, qui imprègne sa signature.

Beaubourg, Paris, 2008 © L’Atlas

L’Atlas crée un art qui peut être vu du ciel, comme ses boussoles labyrinthiques. Il le souhaite universel, traversant les barrières culturelles et temporelles en mêlant des références à l’archéologie et à l’histoire de l’art, en particulier l’Op Art, le Nouveau Réalisme et le pop art.

Keith Haring, Outdoor painting, 1988. Courtesy Galerie Enrico Navarra

Dans l’exposition, ses tableaux graphiques sont mis en regard avec des oeuvres archéologiques du Louvre, des toiles de Victor Vasarely, Jacques Villeglé ou encore Keith Haring.

Place du Capitole, Toulouse, 2012 © L’Atlas

La dernière section du parcours présente les photographies de ses “toiles errantes” et un globe gigantesque qui pointe tous les endroits où l’Atlas a laissé ses marques. Sans oublier les outils qu’il utilise : l’artiste croque toujours son idée sur une feuille de papier avant de la transférer sur un logiciel informatique. Et de passer à l’action avec une bombe !

Publicité

Pendant que l’enfant réalise un jeu de piste ponctué d’animations et remplit son “black book” qu’il pourra tamponner au logo de l’artiste – , l’adulte est invité à repérer les lettres L’Atlas dans chacune des oeuvres. Un défi à votre patience car elles sont parfois bien cachées !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *