Une histoire, encore !

Visuel de l’exposition, Agnès Dahan. Illustrations de Nadja, Olof Landstöm, Grégoire Solotareff, Yuichi Kasano, Claude Ponti, Mario Ramos, Léo Lionni, Dorothée de Monfreid, Stephanie Blake, Benoit Charlat, Alan Mets, Tomi Ungerer : Emile © 1980 Diogenes Verlag AG Zurich, Suisse50 ans de création à l’école des loisirs

Jusqu’au 7 février 2016 – Prolongation jusqu’au 22 mai 2016

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Publicité

Musée des Arts décoratifs, Galerie des jouets (2e étage), 107 rue de Rivoli, Paris 1er

Pour célébrer le cinquantième anniversaire de l’éditeur jeunesse L’école des loisirs, le musée des Arts décoratifs laisse carte blanche à ses auteurs-illustrateurs. Pari réussi !

L’école des loisirs ? Vous n’avez peut-être pas fait attention au nom de la maison d’édition mais vous connaissez sûrement les héros de leurs pages : Cornebidouille (Magali Bonniol), Simon le lapin alias Superlapin (Stephanie Blake), Blaise le poussin masqué (Claude Ponti), Achille le crocodile (Dorothée de Monfreid), N’oublie pas de te laver les dents (Philippe Corentin), Devine combien je t’aime (Anita Jeram), Croque bisous (Kimiko), Trois brigands (Tomi Ungerer), Le petit sorcier de la pluie (Anne-Catherine De Boel) ou encore Prince tigre (Jiang Hong Chen).

Illustration tirée de l’album « N’oublie pas de te laver les dents ! » © Philippe Corentin

L’école des loisirs est fondée en 1965 par Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid, qui travaillaient pour les Editions de l’Ecole mais souhaitaient créer des ouvrages illustrés plus attrayants pour les jeunes lecteurs. Les images deviennent alors le corps essentiel de la page, acquérant une puissance narrative égale voire supérieure au texte. Leurs livres connaissent un essor partout en France dès la fin des années 1970. Face à ce succès, l’école des loisirs élargit sa gamme aux adolescents et aux jeunes adultes.

L’exposition met l’accent sur la création graphique (dessins originaux, affiches anciennes) qui précède ou accompagne l’édition des livres et sur l’interactivité. Les enfants sont ravis de retrouver les héros de leurs livres mis en scène, jouer avec l’installation loufoque de Claude Ponti, s’asseoir dans les coins lecture pour regarder confortablement (nombreux coussins !) les livres ou encore consulter les dispositifs multimédia.

Publicité

© Stephanie Blake

Une exposition qui plaît autant aux enfants qu’aux adultes, parfaite pour occuper les vacances scolaires !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *