Les têtes anthropomorphes d’Arcimboldo reflètent l’excentrisme de la fin de la Renaissance

Les têtes anthropomorphes d’Arcimboldo reflètent l’excentrisme de la fin de la Renaissance

Giuseppe ARCIMBOLDO (1526-1593), Le Printemps, 1573. Huile sur toile, 76 x 64 cm. Paris, musée du Louvre (c) RMN - Jean Gilles Berizzi/Photo de presseArcimboldo (1526-1593)Jusqu’au 13 janvier 2008

Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard 75006, 01 45 44 12 90, 11€

Peintre italien de l’époque maniériste (fin du XVIe siècle), Giuseppe Arcimboldo est surtout connu par ses têtes anthropomorphes. Le musée du Luxembourg propose aujourd’hui de découvrir les autres facettes de cet homme ingénieux avec des oeuvres surprises en fin d’exposition…

Lire la suite

L’univers onirique, sensuel et naturaliste de René Lalique

L’univers onirique, sensuel et naturaliste de René Lalique

René Lalique, Broche Quatre paons blancs sur une branche de pin, vers 1902-1903, Or, émail champlevé opaque, verre, diamants taille navette, saphirs blancs, Japon, Hakone, Lalique Museum, inv. 655 - (c) Shoichi Kondo / ADAGP, Paris, 2006René Lalique: Bijoux d’exception, 1890-1912

Jusqu’au 29 juillet 2007

Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard 75006, 01 45 44 12 90, 10€

Le musée du Luxembourg consacre son exposition des (futurs!) beaux-jours à l’oeuvre reconnue internationalement de René Lalique (1860-1945), consacré “inventeur du bijou moderne” par le critique d’art Emile Gallé (in Gazette des Beaux-Arts, 1897).

Lire la suite

Titien: Un portraitiste psychologue, témoin de son temps

Titien: Un portraitiste psychologue, témoin de son temps

Portrait de Clarice Strozzi, 1542 - Photo Jörg P. Anders - Berlin, Staatliche Museen, GemäldegalerieTitien, Le Pouvoir en face

Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard, 75006
13 septembre 2006 – 21 janvier 2007

Tiziano Vecellio, dit Titien (1488/90-1576), issu de la petite noblesse vénitienne, aime les honneurs et l’argent. Deux expédients que le puissant Charles Quint – sacré empereur germanique, roi d’Espagne et de Sicile en 1530 – lui offre en le nommant peintre officiel de sa cour.

Titien est digne d’être servi par César”

Lire la suite