Suzanne

La « Divine » monte au filet

Tom Humberstone (texte et illustrations)

Ankama Éditions, 216 p., 21,90€

Ce roman graphique raconte sous forme de bande dessinées la biographie de Suzanne Lenglen (1899-1938). La légende de tennis française a remporté pas moins de 241 titres et gagné 98% de ses matchs !

Golf, natation, équitation, tir à l’arc, Suzanne multiplie avec aisance les activités sportives. Mais c’est au tennis qu’elle consacrera sa carrière, entraînée par un père exigeant.

Non seulement, la jeune femme développe des techniques de jeu qui resteront dans l’histoire du tennis. Mais elle participe à l’amélioration du confort des tenues, avec l’aide du couturier Jean Patou.

Fréquentant la haute société des Années Folles, elle contribue à populariser le tennis féminin – sport alors dominé par la gente masculine – et participe à la reconnaissance professionnelle des femmes.

« C’est très joli de parler des gens qui jouent au tennis par amour du jeu, mais je ne vois pas pourquoi on aimerait moins le tennis si on en tire honnêtement un peu d’argent. L’art pour l’art, dit-on. Mais quels sont les artistes auxquels on dénie la récompense de leur art ? »

Atteinte d’une leucémie foudroyante, S. Lenglen meurt à l’âge de 39 ans. Après avoir remporté plus de victoires que Serena Williams ou Maria Sharapova.

Durant plus de deux ans, l’illustrateur écossais Tom Humberstone a fait des recherches sur la joueuse française, qui fascinait autant le public hexagonal, qu’anglais et américain. Il dresse un portrait efficace, sans concession sur son physique (diable, quel nez !), ses crises d’humeur, et le talent de ce prodige féminin.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *