Des bandes-dessinées exposées au Louvre!

La Joconde d'après Bernar Yslaire (c) Bernar YslaireLe petit dessein

Jusqu’au 13 avril 2009

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Musée du Louvre, entresol de l’aile Sully, salle de la Maquette, 75001, 9€ (6€ les mercredi et vendredi après 18h)

De l’art contemporain au musée du Louvre, ce n’est plus une nouveauté. Mais, une exposition de bandes dessinées… Le marché de l’art s’intéresse de plus en plus à ce medium qu’il n’est pas si incongru de retrouver au Louvre. Les plus grands artistes ont tous pratiqué l’art du dessin. Si, les auteurs contemporains n’utilisent plus de simples crayons, leur art consiste néanmoins à raconter des histoires, créer des vies, transmettre des émotions. A l’instar des oeuvres des artistes accrochées aux cimaises du plus célèbre musée du monde.

Eric Liberge, Aux heures impaires. Planche de la page 61. Plume, crayon, couleurs (c) musée du Louvre Editions / FuturopolisL’exposition, à l’initiative de Fabrice Douar, adjoint au chef du service des Editions du musée du Louvre, propose des planches de cinq auteurs. Bernar Yslaire (Le Ciel au-dessus du Louvre), Nicolas de Crécy (Période Glaciaire), Marc-Antoine Mathieu (Sous-sols du Révolu), Eric Liberge (Aux heures impaires) et Hirohiko Araki (planches de manga).

Marc-Antoine Mathieu, Les Sous-sols du Révolu. Planche de la page 29. Encre de Chine (c) musée du Louvre Editions / FuturopolisL’approche consiste à exposer différentes méthodes de travail, qu’il s’agisse des techniques ou des matériaux propres à chaque auteur. Ainsi, Bernar Yslaire révolutionne l’art de la BD en étant Nicolas de Crécy, Période glaciaire. Aquarelle. Planche de la page 68 (c) musée du Louvre Editions / Futuropolisl’un des premiers dessinateurs à recourir au stylet numérique. A l’inverse de Marc-Antoine Mathieu qui privilégie l’encre de Chine. Ou de Nicolas de Crécy qui peint directement à l’aquarelle.

Bernar Yslaire dessinant, janvier 2009 (c) Didier PlowyL’idée géniale de cette exposition réside, en sus, dans la création en direct de la dernière oeuvre de Bernar Yslaire (à paraître en mai 2009). Le public peut assister à la mise en oeuvre de sa pratique artistique lors de la nocturne du vendredi 3 avril 2009 de 18h à 20h..

“Par cette action, je veux prouver que le dessin est bien vivant”, explique de sa voix flûtée Bernar Yslaire. “Même au sein du Louvre!”. Le Ciel au-dessus du Louvre raconte l’histoire d’une oeuvre commandée par Robespierre au peintre David (1748-1825). Celle du portrait de l’Etre Suprême.

Bernar Yslaire / Jean-Claude Carrière, Le Ciel au-dessus du Louvre. Planche de la page 26 (c) musée du Louvre Editions / FuturopolisBernar Yslaire se met ainsi concrètement à la place du peintre qui avait son atelier dans l’une des pièces du Louvre, sous le grand escalier.

Publicité

Le premier musée de la nation ouvrait ses portes en août 1793. D’où la possibilité, pour Bernar, de combiner la passion pour la période révolutionnaire [cf. Sambre] avec celui de l’histoire du Louvre. “Bernar s’intéresse ici à la face méconnue de Robespierre (1758-1794), jugé moins révolutionnaire que Danton”, précise Fabrice Douar. “Il aborde aussi de manière originale une thématique de l’histoire de l’art”. Comment représenter formellement une puissance invisible?

L’objectif exprimé du musée du Louvre est de “dépoussiérer” son image en attirant les amateurs de bandes dessinées. Tout en offrant la posssibilité au public du musée de découvrir une forme contemporaine d’expression artistique. Sorties de leur logique horizontale et successive, les planches acquièrent une véritable dimension artistique. Et mettent en exergue le talent graphique de leurs auteurs.

Un seul reproche: le visiteur reste sur sa faim! Il s’agit en effet d’une mini-exposition. Espérons que ce premier test donnera l’impulsion nécessaire à une exposition d’envergure consacrée à un medium méconnu, pourtant si populaire…

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Des bandes-dessinées exposées au Louvre!

  1. feufol dit :

    Voilà une affiche bien alléchante… je vais mettre ça au programme de mon prochain passage à Paris tiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *