Nuit Blanche 2014

Nuit Blanche 2014Nuit Blanche se veut une célébration de l’art contemporain mais également un événement populaire, accessible à tous et conçue pour tous les publics, dans un esprit de découverte partagée. Pour cette 13e édition, certaines oeuvres s’inviteront jusqu’à la FIAC, d’autres deviendront même pérennes. N’ayant pu voir les oeuvres en avant-première, je vous donne ici quelques suggestions qui m’ont parues intéressantes… sur le papier !

Cette année, Nuit Blanche propose un itinéraire de Grande Randonnée Artistique (G.R.A.). Matérialisé par une ligne bleue sur la carte ainsi qu’au sol tout le long du parcours, cet itinéraire de ralliement – qui relie les six “points de vue” de Nuit Blanche – est également le trajet le plus direct (20 à 25 minutes maximum) pour se rendre d’un point de vue à un autre, à pied ou en transport en commun. Entre deux points de vue, la carte précise également les projets OFF qui jalonnent l’itinéraire G.R.A.

Carte de Nuit Blanche 2014Les six “points de vue” du G.R.A. sont :

Les futurs composés : Hôtel de Ville / BHV (4ème)
Ceux que nous sommes : Panthéon / Université Paris I /
Bibliothèque Sainte-Geneviève (5ème)
À la lumière des arbres : Montsouris (14ème)
Open musée street art contemporain : Gare d’Austerlitz / Cité de la Mode et du Design / Ancienne gare Masséna (13ème)
Je perf’, ils perfs’, … Nous dansons: Parc Georges Brassens / Petite Ceinture / Parc André Citroën (15ème)
Ascensions magnétiques : Tour Montparnasse / Hôpital Necker – Enfants malades / Institut National des Jeunes Aveugles (15ème et 7ème).

Sur place des médiateurs reconnaissables à leur K-Ways blancs vous guident entre 19h et 1h du matin. Formés à l’art contemporain et aux enjeux de la médiation culturelle, ils sont issus d’universités et d’écoles d’art françaises et internationales. Ils accompagnent ceux qui le souhaitent dans leur découverte des projets artistiques. Ils livrent des clés de lecture qui éclairent la démarche des artistes tout en préservant le rapport singulier que chacun peut établir avec une œuvre.

Publicité

* BHV – En façade, à l’angle de la rue de Rivoli et de la rue des Archives, 75004

Tsai Ming-liang : Walker (Vidéo)

Lion d’or et Grand prix du jury à la Mostra de Venise, Ours d’argent à Berlin, le réalisateur malais vivant à Taiwan, Tsai Ming-liang, est l’un des grands du cinéma mondial, avec des œuvres comme The Hole ou Les Chiens errants.

Avec Walker, le cinéaste Tsai Ming-liang présente une œuvre à mi-chemin du film et de l’installation. Dans une métropole d’Asie (Hong Kong), le moine Xiao-kang marche dans la rue, avec une lenteur qui confine à l’immobilité.Tête baissée, pieds nus, crâne rasé, il avance plongé dans sa méditation, indifférent à l’agitation de la cité, à la foule frénétique, au trafic automobile, aux néons agressifs, aux publicités criardes… Sa lenteur et son silence interrogent la vanité de nos vies urbaines.

* Hôtel de Ville – Accès par le 3 rue Lobau Salle des Tapisseries, 75004

Motoi Yamamoto : Labyrinth (Installation / Performance). Création Nuit Blanche 2014

Né en 1966 à Onomichi (Japon), Motoï Yamamoto vit et travaille à Tokyo. Ses installations ont été montrées dans différents musées aux Etats-Unis, en Russie, en Asie, en Israël et en Europe.

Que le motif soit un immense labyrinthe, un jardin flottant comme l’écume de mer, un tapis de feuilles, les œuvres de l’artiste japonais Motoï Yamamoto sont des dessins méditatifs d’une beauté saisissante. Patiemment, à genoux pendant de longues heures, il trace avec du sel – symbole de vie et de purification – d’immenses dessins d’une blancheur éclatante, en un geste répétitif semblable aux mantras d’un moine en plein rituel de prière. Entre ses mains les cristaux s’écoulent comme d’un sablier. Pour Nuit Blanche il dessine au fil de la nuit une oeuvre éphémère métaphysique et fascinante.  

* Berges de Seine rive gauche – 3 rue Lobau 75004

Hicham Berrada : Présage (Performance & Vidéo)

Hicham Berrada est né au Maroc en 1986. Son travail détourne les méthodes et protocoles scientifiques à des fins poétiques. Ancien élève des Beaux-Arts de Paris, il a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome en 2014.

Installé dans la cour du Maire, Hicham Berrada nous livre ses “présages” en associant dans des béchers différents produits chimiques, dont les réactions sont vidéo-projetées en direct sur grand écran. Au fur et à mesure qu’il expérimente de nouveaux éléments et de nouvelles combinaisons, émerge un monde chimérique changeant. Formes et couleurs apparaissent et disparaissent, comme dans une métaphore de la vie. Hicham Berrada crée ainsi de toutes pièces, l’illusion d’une nature activée chimiquement. Tout au long de la nuit, le musicien Laurent Durupt apporte un écho sonore à sa performance artistique, en captant et en diffusant des sons dans un bécher.

* Eglise Saint-Paul Saint Louis – 7 passage Saint-Paul 75004

Matthias Contzen & Philippe Leroy-Beaulieu : Planète (Sculpture et projection)
20H30 -> 03H30

Publicité

Planète est une métaphore de la possible création de l’univers, portée par la puissance fondamentale génératrice de vibration. Autour d’une sculpture en marbre blanc pur aux reflets organiques, baignant dans un univers sonore primordial, des projections cymatiques rendent le son visible dans un déploiement de mandalas dansants.

* Musée Picasso – 5 rue de Thorigny, 75004

TAMBORS (Performance musicale)
20H -> 00H

Dans la cour intérieure du Musée Picasso Paris, évocation abstraite d’une place de village espagnol. Le son de caisses claires résonne, presque similaire au rythme des processions religieuses et populaires. Baguettes et tambours lumineux dessinent une chorégraphie sur la musique et les images qui animent peu à peu la façade du musée. S’esquisse alors la capture d’une peinture vivante et lumineuse naissant de la musique et des gestes des musiciens mêmes.

L’application Nuit Blanche 2014, disponible sur iPhone et Android, vous donne le programme complet de l’événement. Elle permet de trouver votre parcours idéal en repérant rapidement les œuvres, artistes et lieux participant autour de vous grâce à la géolocalisation.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *