La bibliomule de Cordoue

Scénario : Wilfrid Lupano
Dessin : Léonard Chemineau

Dargaud, 264p., 35€

Voici un superbe récit mis en scène par Wilfrid Lupano et Léonard Chemineau (éd. Dargaud) pour qui aime les livres et l’Histoire. Nous sommes au 10e siècle à Cordoue, qui fait alors partie du Califat d’Al Andalus, régi par Abd El Rahman III, puis son fils al-Hakam. Tous deux sont érudits et modernisent la ville grâce aux progrès de la science. Mais le vizir Amir rêve de devenir calife à la place du calife. Il se ligue avec les religieux radicaux qui détestent les livres dont la connaissance les fait tenir éloignés des affaires du royaume…

Tarid (Chrétien converti à l’islam) est un eunuque rondouillard de la célèbre bibliothèque de Cordoue. Lorsqu’il surprend la conversation des religieux avec Amir qui prévoient de brûler 400 000 ouvrages historiques, il se met en tête de sauver le maximum de livres qu’une pauvre mule peut porter.

Il se fait aider de Lubna (musulmane), une esclave copiste, et de Marwan (juif), ancien élève copiste peu studieux et scrupuleux. Les voilà partis pour une aventure intrépide à travers Al Andalus, qui les mène jusqu’au royaume chrétien de Léon (nord-ouest de l’Espagne) au péril de leur vie et de leurs croyances respectives.

“À la croisée du Nom de la Rose et de La Grande Vadrouille“, selon Wilfrid Lupano, cette BD – contemporaine par sa thématique du pouvoir et de la liberté – se dévore aussi lentement que les pas de la mule surchargée, afin d’apprécier l’expressivité des illustrations. Mais aussi goulûment qu’elle ne dévore les feuilles de l’abrégé de calcul, rédigé par Al-Khuwarizmi !

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *