D’Hercule à Dark Vador

Affiche de l’exposition inaugurale de la Petite Galerie du Louvre « Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador » © 2015, musée du quai Branly, photo Claude Germain / Scala, Florence © RMN Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski © & TM. Lucasfilm Ltd. Used under authorizationMythes fondateurs

Jusqu’au 4 juillet 2016

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Catalogue de l’exposition : 

Publicité

Musée du Louvre, aile Richelieu, Paris 1er

Le musée du Louvre ouvre la “Petite Galerie !”.  Un lieu pour s’initier à l’art, dédié aux jeunes et à leurs accompagnateurs (famille, enseignants, animateurs). Son exposition inaugurale s’intéresse aux “Mythes fondateurs, d’Hercule à Dark Vador”.

Musée fondé en 1793, le musée du Louvre souhaitait, officiellement, rappeler sa vocation citoyenne d’être un lieu ouvert à tous. Officieusement, je soupçonne le musée de vouloir surfer sur la tendance de l’ensemble des musées de s’adresser de plus en plus et de mieux en mieux aux enfants ! Il est vrai que c’est un gage, si initié(s) tôt à l’art, de les voir revenir, quand ils seront adultes…

Mais finalement peu importe les motivations derrière ce projet car le lieu est réellement attractif, ludique et pédagogique à la fois, avec des cartels colorés, des oeuvres à portée de vue et l’on est amené à espérer que toutes les expositions du Louvre soient aussi attrayantes (je pense à celle des arts graphiques, qui ont pu être particulièrement poussiéreuses !).

Dans cet espace (4 salles sur 240m2), les visiteurs apprennent à contempler une oeuvre, la comparer par rapport à une autre, s’interroger sur les intentions de l’artiste, acquérir une culture générale, exercer son esprit critique, développer son imagination.

Yves Klein, Ci-gît l'espace (RP3), 1960. Eponge peinte, fleurs artificielles, feuilles d'or sur panneau de bois. 10 x 100 x 125 cm. Don Rotraut Klein-Moquay à l’État en 1974. Paris, Musée national d’art moderne—Centre Pompidou, AM 1975-5 © Yves Klein / Adagp, Paris, 2015 © Photo tous droits réservés

Concernant cette exposition inaugurale consacrée aux mythes fondateurs, Dominique de Font-Réaulx (conservateur général et directrice du musée national Eugène-Delacroix) qui en assure le commissariat, explique que ce thème a été retenu pour “sa portée éducative, ses liens intrinsèques avec les fondements de nos cultures traditionnelles et contemporaines, pour la possibilité qu’il offre de rassembler largement toutes les expressions du monde, de jouer de la correspondance entre les arts, peinture, sculpture, littérature, poésie, musique, cinéma. […]. [Il s’agit] de rappeler combien le musée est un lieu d’épanouissement et de découvertes, un lieu ouvert sur l’histoire ancienne du monde comme sur ses questionnements contemporains.”

Mythe de création archaïque évoquant les noces cosmiques du ciel et de la terre au moment de leur séparation. 3ème quart du IIIe millénaire av. J.-C. Argile. Environ 4 x 5 cm. Musée du Louvre © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux

Publicité

Le parcours se divise en quatre parties : mythes qui racontent l’histoire du monde pour donner du sens à la mort et aux désordres de la société ; visions enchantées de la nature (cycle du jour et de la nuit) ; héros des mythes autour d’Hercule, Dédale et Icare ; spectacles du mythe (puissance du cinéma pour donner l’illusion du vrai et mettre en scène les récits mythologiques, à travers des démons mi-homme mi-bête, qu’il faut vaincre car incarnant, dans la morale chrétienne, les vices et l’hérésie).

Paul-Ambroise Slodtz, La Chute d’Icare, 1743. Marbre, 38 x 64 x 54 cm. Musée du Louvre © RMN- Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

En complément de l’ouverture de ce lieu physique, vous pouvez consulter le site internet dédié à la Petite Galerie !, et télécharger gratuitement l’application pour smartphone (sur l’AppStore ou Google play).

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à D’Hercule à Dark Vador

  1. Ping :La danse au musée Musée du Louvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *