Le dictateur

Textes et illustrations : Ximo Abadia
La joie de lire, 56p., 8+, 16,90€

Joaquim Abadia Pérez (né en 1983), dit Ximo Abadia, est un illustrateur salué par la critique internationale. Il publie Le Dictateur en référence à Franco, dont la figure reste controversée en Espagne. Pour que les plus jeunes n’oublient pas.

Le jeune Franco part en guerre. Il est obsédé par les carrés – métaphore des idéaux de patrie, du catholicisme et de la famille. A son retour, il se met très en colère car il aperçoit des cercles, des triangles, des rectangles. Il décide de mettre de l’ordre dans cette pluralité visuelle…

“Je voulais faire une satire du personnage et surtout un album pour les enfants”, explique l’auteur. “Nous sommes un pays atypique, nous avons normalisé les presque quarante ans de dictature et cette plaie n’a pas été refermée. L’étape de la transition était très importante, mais elle n’a pas été bien menée et cette plaie continue de saigner. Il existe une sorte de ‘pacte d’oubli’ qui est en fait une récompense pour ceux qui ont participé à la dictature et un manque de respect pour toutes les personnes décédées. Cette période importante de notre histoire est à peine enseignée, dans certains livres universitaires, elle n’occupe que dix lignes ! Il est important que les jeunes sachent qui était le dictateur, sa mentalité et les exactions qui ont eu lieu pendant cette période. Nous ne pouvons pas grandir sans connaître notre passé.”

Ximo Abadia met les pieds dans le plat, avec un album à la force graphique puissante ! Un livre qui dépasse les frontières espagnoles et évoque le fascisme d’une manière très pédagogique pour les jeunes lecteurs.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *