De l’éloge de la politesse

(c) Bertrand Buffon. Le goût de la politesse, petit précis des manières à l'usage du vaste monde. Edition Transboréal, novembre 2008Bertrand Buffon – Le goût de la politesse. Petit précis des bonnes manières à l’usage du vaste monde
Editions Transboréal, Collection “Petite philosophie du voyage”, 8€

Les Français sont souvent jugés grossiers à l’étranger et mal aimables dans leur propre pays. Comment y remédier? En apprenant Le goût de la politesse, loin des préjugés qui lui colle à la peau! Bertrand Buffon (né en 1969), professeur à l’Institut d’études politiques de Paris, grand voyageur et fin rédacteur, livre un petit opus regénérant sur l’art de la politesse.

(c) Portrait de Bertrand BuffonPar un récit structuré, l’auteur se livre à une réflexion philosophique sur la politesse. Définition, origine, pourquoi et comment être poli. C’est un exemple parfait de la dissertation telle qu’on la pratique à Sciences Po! Concise tout en livrant une véritable réflexion, agrémentée d’exemples et de contre-exemples.

Mais gare au Monsieur Jourdain qui sommeille en vous! Ne vous attendez pas à un guide pratique des bonnes manières. B. Buffon s’intéresse ici au CONCEPT de la politesse, à sa philosophie qui le rend universel. Tout en précisant dans les dernières pages comment atteindre cet état spirituel.

Pour l’auteur, être poli ne consiste pas à se satisfaire du B.M.A. – Bonjour, Merci, Au-revoir -. Si, de fait, nous sommes polis en saluant une personne, encore faut-il le penser! Le respect de l’interlocuteur représente ainsi un élément essentiel de la véritable politesse. La mesure dans l’acte ou l’énoncé compose le second critère fondamental.

L’art de la politesse s’incarne dans le terme italien sprezzatura, cette “grâce des manières” telle que la définit Balthasar Castiglione (1478-1529), ami du peintre Raphaël et auteur du Livre du courtisan (1528).

Publicité

Habitué à la consommation directe et rapide, le lecteur contemporain pourra avoir l’impression que Bertrand Buffon tourne autour du pot et s’impatientera quelque peu avant de pouvoir entrer dans le vif du sujet. Mais grand bien lui en fasse! Cet opus se savoure en douceur grâce à un style non alambiqué et se digère en lenteur. Il mérite en effet toute l’attention du lecteur pour bien comprendre les tenants et aboutissants du concept et la réflexion philosophique apportée par l’auteur. La politesse est un art, qui exige un nécessaire effort pour y exceller.

Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à De l’éloge de la politesse

  1. WilliamPOUMS dit :

    http://cipro-rx.click/ ciprofloxacin 500mg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *