L’art finlandais se dévoile au MAM

L’art finlandais se dévoile au MAM

Helene SCHJERFBECK, Autoportrait, 1912. Huile sur toile, 43,5 X 42 cm. Ateneum Art Museum, Finnish National Gallery. Collection particulière, Helsinki (c) ADAGP, Paris, 2007Helene Schjerfbeck (1862-1946)

Jusqu’au 13 janvier 2008

Musée d’Art moderne de la ville de Paris, 11 avenue du Président Wilson 75116, 01 53 67 40 00, 8€

Le musée d’Art moderne de la ville de Paris propose pour la première fois en France une monographie complète de l’oeuvre d’Helena Sofia Schjerfbeck (1862-1946). Un art réaliste qui échappe au romantisme national ambiant et, de ce fait, la marginalise. Le succès ne se fait pas attendre pour autant.

Lire la suite

Le “lieu du rituel” de la création d’Alberto Giacometti

Le “lieu du rituel” de la création d’Alberto Giacometti

Alberto GIACOMETTI, Tête du père, plate 1, vers 1927-1930. Plâtre, 28,4 x 22 x 14,6 cm. Collection Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris (c) ADAGPL’atelier d’Alberto Giacometti

Jusqu’au 11 février 2008

Centre Pompidou, Galerie 1, Niveau 6, Place Georges Pompidou 75004, 01 44 78 12 33, 10€

Le Centre Pompidou propose en collaboration avec la Fondation Alberto et Annette Giacometti une exposition – à la limite de l’installation -, reconstituant l’esprit de l’atelier de l’artiste suisse Alberto Giacometti (1901-1966). Une mise en abîme comparable à la restitution de “sa boîte cranienne”.

Lire la suite

La vogue des Années Folles décoiffe Galliera!

La vogue des Années Folles décoiffe Galliera!

Les Années Folles à Galliera. Lucien LELONG, Manteau du soir Byzance, 1927. Photographie Egidio Scaioni (c) Egidio Scaioni/ Galliera/ Roger-ViolletLes Années Folles 1919-1929

Jusqu’au 29 février 2008

Musée Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, 10 avenue Pierre 1er de Serbie 75116, 01 56 52 86 00, 7€

Le musée Galliera inaugure une précieuse exposition sur la mode des Années Folles (1919-1929). Une ère qui voit naître la personnalité de la “Garçonne” – prémice de la femme moderne. Arrière au machisme!
Lire la suite

Nouveau décor pérenne de Anselm Kiefer au Louvre

Nouveau décor pérenne de Anselm Kiefer au Louvre

Anselm KIEFER, Athanor, 2007. Emulsion, schellac, huile, craie, plomb, argent et or sur toile de lin (c) Musée du Louvre / Angèle DequierAnselm Kiefer au Louvre

Jusqu’au 7 décembre 2007

Musée du Louvre, Aile Sully, escalier Nord, 1er étage de la Colonnade, 75001, 01 40 20 55 55, 9€ (6€ les mercredi et vendredi à partir de 18h)

Le musée du Louvre poursuit sa politique d’intégration d’oeuvres du XXIe siècle en proposant à Anselm Kiefer (récemment exposé au Grand Palais avec Monumenta) de concevoir un décor pour combler l’un des rares espaces vierges du Louvre. C’est chose faite avec la peinture géante Athanor et deux sculptures entreposées dans des corniches attenantes, Danaé et Hortus Conclusus. Monumental!

Lire la suite

Le “fou de Smilovitchi”

Le “fou de Smilovitchi”

Chaïm SOUTINE (1893-1943), Grotesque, c. 1922-1923. Huile sur toile, 81 x 45 cm. Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (c) Musée d'Art Moderne / Roger-Viollet (c) ADAGP, Paris, 2007Chaïm Soutine

Jusqu’au 2 mars 2008
(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Pinacothèque de Paris, 28 place de la Madeleine 75008, 01 42 68 02 01, 9€

La dernière exposition sur l’artiste expressionniste Chaïm Soutine (1893-1943) remonte à 1974 (Orangerie). Il était temps qu’une institution culturelle lui consacre un nouvel éclairage, tant les pistes concernant cet artiste méconnu sont brouillées. La Pinacothèque de Paris s’attelle à la tâche. Avec brio.

Lire la suite

Première rétrospective européenne sur Steichen

Première rétrospective européenne sur Steichen

Edward STEICHEN (1879-1973), Gloria Swanson, New York, 1924. The Museum of Modern Art, New York. 42,1 x 34,2 cm (c) 1924, Condé Nast PublicationsSteichen – Une épopée photographique

Jusqu’au 30 décembre 2007

Jeu de Paume, 1 place de la Concorde 75008, 01 47 03 12 50, 6€

Le Jeu de Paume a l’honneur d’organiser la première rétrospective en Europe de l’oeuvre d’Edward Steichen (1879-1973). D’origine luxembourgeoise, ce photographe a fait carrière aux Etats-Unis mais c’est à Paris qu’il connaît ses premières heures de gloire.

Lire la suite

Exposition d’envergure à Londres

Exposition d’envergure à Londres

Towards.jpgPop Art Portraits

Jusqu’au 20 janvier 2008

National Portrait Gallery, St Martin’s Place, Londres, métro: Leicester Square/Charing Cross, £9 (~13€)
Billets Eurostar Standard A/R à partir de 77€, temps de parcours: 2h35 et à partir du 14 novembre 2007: 2h15 (arrivée à St Pancras International). Réservations au 08 92 35 35 39 (0,34€/mn) ou sur le site Internet

La National Portrait Gallery défraie la chronique culturelle cet automne avec l’ouverture d’une exposition phare sur le rôle des portraits dans l’Art Pop. Le déplacement s’imposait.

Lire la suite

Pour tout savoir sur les perles

Pour tout savoir sur les perles

Mademoiselle Chanel par Man Ray (c) Man Ray Trust / ADAGP, Paris, 2007Perles, une histoire naturelle

Jusqu’au 10 mars 2008 (Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Muséum national d’Histoire naturelle, Jardin des Plantes, Grande Galerie de l’Evolution, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire 75005, 01 40 79 54 79 / 56 01, 8€

Dans la veine de l’exposition phare sur les diamants (2001), le muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) propose cette année un sujet sur les perles. Après New-york, Tokyo, Sydney, Abou Dhabi, cette exposition est enfin présentée à Paris. Enrichie d’une section sur les fossiles et axée sur les recherches des experts du MNHN ainsi que sur les créations des joailliers français. Honneur à la France, donc!

Lire la suite

Saison orientale au Louvre (II)

Saison orientale au Louvre (II)

Etendard, Iran, fin du XVIe siècle. Alliage ferreux, découpé et éléments moulés, AKTC (c) Aga Khan Trust for CultureLe chant du monde. L’art de l’Iran safavide (sous l’aile Sully)
Chefs-d’oeuvre islamiques de l’Aga Khan Museum (aile Richelieu)

Jusqu’au 7 janvier 2008

Musée du Louvre, entrée par la pyramide, 75001, 01 40 20 53 17, 9,50€ ou 13€ (11€ les mercredi et vendredi à partir de 18h) pour les deux expositions

Le musée du Louvre ouvre sa saison avec deux expositions sur l’art de l’Orient. La principale, “Le chant du monde”, se présente comme une anthologie d’oeuvres d’art iranien à l’époque safavide (1501-1736). La seconde, “Chefs-d’oeuvre islamiques de l’Aga Khan Museum” propose un aperçu des magnifiques pièces qui entreront au musée éponyme de Toronto en 2011, imaginé par l’architecte japonais Fumihiko Maki. Emerveillement assuré.

Lire la suite

Saison orientale au Louvre (I)

Saison orientale au Louvre (I)

Figurine de table (?): éléphanteau. XVIe-XVIIe siècle. Céramique moulée à glaçure bleu turquoise. Londres, Victoria & Albert Museum, inv. 643-1889 (c) Londres, V&A Images / Victoria & Albert MuseumLe chant du monde. L’art de l’Iran safavide (sous l’aile Sully)
Chefs-d’oeuvre islamiques de l’Aga Khan Museum (aile Richelieu)

Jusqu’au 7 janvier 2008

Musée du Louvre, entrée par la pyramide, 75001, 01 40 20 53 17, 9,50€ ou 13€ (11€ les mercredi et vendredi à partir de 18h) pour les deux expositions

Le musée du Louvre ouvre sa saison avec deux expositions sur l’art de l’Orient. La principale, “Le chant du monde”, se présente comme une anthologie d’oeuvres d’art iranien à l’époque safavide (1501-1736). La seconde, “Chefs-d’oeuvre islamiques de l’Aga Khan Museum” propose un aperçu des magnifiques pièces qui entreront au musée éponyme de Toronto en 2011, imaginé par l’architecte japonais Fumihiko Maki. Emerveillement assuré.

Lire la suite

“Fragonard est un raté!” Mais quel raté…

“Fragonard est un raté!” Mais quel raté…

Jean-Honoré FRAGONARD (1732-1806), Jeune fille délivrant un oiseau de sa cage. Collection privée (c) Photo: Jean-Jacques L'Héritier, NiceFragonard, les plaisirs d’un siècle

Jusqu’au 13 janvier 2008

Musée Jacquemart-André, 158 bd Haussmann 75008, 01 45 62 11 59, 9,50€

C’est avec ces mots que le conservateur du musée Jacquermart-André, Nicolas Sainte Fare Garnot, entame la visite commentée de l’exposition sur Jean-Honoré Fragonard. Une boutade qu’il s’empresse d’expliquer pour éviter toute méprise: Fragonard est un raté dans la mesure où il a abandonné la carrière officielle de peintre d’histoire qui s’offrait à lui. Pour s’adonner à la peinture de genre, à la peinture galante, destinée à une clientèle privée. Bien lui en a pris!

Lire la suite

David Claerbout investit l’espace nouveaux médias à Beaubourg

David Claerbout investit l’espace nouveaux médias à Beaubourg

David CLAERBOUT, Shadow Piece, 2005. Vidéoprojection, 4 x 3, noir et blanc, son stéréo, disque dur 160GO, 30 mn. Courtesy David Claerbout & Coll. Fondation de Pont, TilburgDavid Claerbout

Jusqu’au 7 janvier 2008

Espace 315, Niveau 1, Centre Pompidou, Place Georges Pompidou 75004, 01 44 78 12 33, 10€

Le service Nouveaux Médias du Centre Pompidou présente cette année l’oeuvre poétique de David Claerbout. Un travail sur l’image fixe et celle en mouvement. La preuve par cinq que les nouvelles technologies savent procurer autant d’esthétique que les arts traditionnels.

Lire la suite

L’Afrique à l’honneur du quai Branly (suite)

L’Afrique à l’honneur du quai Branly (suite)

Affiche de l'exposition 'Diaspora', 2007 (c) Musée du quai BranlyBénin, 5 siècles d’art royal
Diaspora, exposition sensorielle

Jusqu’au 6 janvier 2008

Musée du quai Branly, 222 rue de l’Université 75007, 01 56 61 70 00, 8,50€

Le musée du quai Branly fait sa rentrée autour de deux expositions fortes, l’une ancrée sur le passé avec l’art et la culture du royaume de Bénin (au sud de l’actuel Nigeria). L’autre, collective, est une création contemporaine, rassemblant des artistes aussi acclamés que Claire Denis, Agnès Godard, John Galliano, etc., Une exposition sensorielle autour du thème de la diaspora africaine. Ou, selon les termes de Claire Denis, sur ceux qui sont “partis du ventre de la nounou cosmique”.

Lire la suite

L’Afrique à l’honneur du quai Branly

L’Afrique à l’honneur du quai Branly

Affiche de l'exposition 'Bénin, 5 siècles d'art royal', 2007 (c) Musée du quai BranlyBénin, 5 siècles d’art royal
Diaspora, exposition sensorielle

Jusqu’au 6 janvier 2008

Musée du quai Branly, 222 rue de l’Université 75007, 01 56 61 70 00, 8,50€

Le musée du quai Branly fait sa rentrée autour de deux expositions fortes, l’une ancrée sur le passé avec l’art et la culture du royaume de Bénin (au sud de l’actuel Nigeria). L’autre, collective, est une création contemporaine, rassemblant des artistes aussi acclamés que Claire Denis, Agnès Godard, John Galliano, etc., Une exposition sensorielle autour du thème de la diaspora africaine. Ou, selon les termes de Claire Denis, sur ceux qui sont “partis du ventre de la nounou cosmique”.

Lire la suite

Carte blanche à Ugo Rondinone

Carte blanche à Ugo Rondinone

Vue de l'exposition THE THIRD MIND, Carte blanche à Ugo Rondinone, 2007 (c) Palais de Tokyo, Paris, photo : Marc DomageThe Third Mind

Jusqu’au 3 janvier 2008

Palais de Tokyo, 13 avenue du Président Wilson 75116, 01 47 23 54 01

Marc-Olivier Wahler, directeur du Palais de Tokyo, offre pour la dernière saison 2007 carte blanche à l’artiste suisse Ugo Rondinone (né en 1964, vit à New York). Non pour qu’il expose ses propres oeuvres. Mais pour présenter les travaux de 31 artistes – des connus, des inconnus, des émergents, des marginaux, des ex-artistes, des non-artistes (ou du moins juste le temps de cette exposition). Le tout résulte en un gigantesque collage, comme émanant d’un Third Mind – troisième esprit, né des choix d’Ugo Rondinone.

Lire la suite

Le/a vo/ague du design

Le/a vo/ague du design

Affiche de l'exposition Design contre Design, Galeries nationales du Grand Palais, 2007. Montage de deux pièces de mobilier. André Groult et Marc Newson. Chiffonnier anthropomorphe, 1925. Musée des Arts Décoratifs, Paris (c) Succession André Groult/Adagp, Paris 2007/Marc Newson. Pod of drawers, 1987 - Galerie Kréo, Paris (c) Courtesy Galerie Kréo, Marc Newson, 2007Design contre design

Jusqu’au 7 janvier 2008

Galeries nationales du Grand Palais, entrée square Jean Perrin, 3 avenue du Général Eisenhower 75008, 01 44 13 17 17, 10€ (attention: pas de gratuité le premier dimanche du mois)

Design. Un terme résolument moderne, aujourd’hui synonyme de “bien dessiné” ou “d’objet tendance”. Pourtant le design peut se prévaloir d’une longue histoire. Tellement longue que les galeries nationales du Grand Palais ont choisi d’exposer le design en délaissant la chronologie pour lui préférer une exposition thématique. Pour notre plus grand plaisir.

Lire la suite

Les processus de recherche du cubisme picassien

Les processus de recherche du cubisme picassien

Autoportrait avec Picasso, vers 1916. Photographie (c) RMN/Sucession Picasso, 2007Picasso cubiste

Jusqu’au 7 janvier 2008

Musée Picasso, 5 rue de Thorigny 75003, 7,70€ (gratuit le premier dimanche du mois)

La nouvelle exposition du musée Picasso, “Picasso cubiste”, entend rendre hommage aux importants travaux scientifiques effectués par moults spécialistes sur la genèse des Demoiselles d’Avignon (1907). Autrement dit sur l’oeuvre qui marque la naissance de l’art moderne.

Lire la suite

Les sculptures en cintres et allumettes de David Mach

Les sculptures en cintres et allumettes de David Mach

David MACH (né en 1956), Buddha, 2007. Assemblage d'allumettes. Sculpture originale d'une édition à quatre exemplaires (chaque exemplaire unique par ses couleurs). 53 x 37 x 42,5 cm (c) David Mach. Courtesy Jérôme de Noirmont, Paris ££Les icônes de David Mach

Jusqu’au 17 novembre 2007

Galerie Jérôme de Noirmont, 38 avenue Matignon 75008, 01 42 89 89 00

La galerie Jérôme de Noirmont présente les nouvelles créations de David Mach, récemment mis à l’honneur sur la façade de l’Opéra Garnier. Outre ses collages démesurés, l’artiste présente des sculptures entièrement composées d’allumettes ou de cintres pour représenter les icônes de la culture contemporaine. Saisissant.

Lire la suite

Correspondance cinématographique entre V. Erice et A. Kiarostami

Correspondance cinématographique entre V. Erice et A. Kiarostami

Victor ERICE, Le Sud (El Sur), Espagne, 1983. 94'. Couleur. Photographies de plateau 1 et 2 - DRVictor Erice/Abbas Kiarostami

Jusqu’au 7 janvier 2008

Centre pompidou, Galerie 2, niveau 6, Place Georges Popidou 75004, 01 44 78 12 33, 10€ (gratuit tous les premiers dimanche du mois)

A l’image des correspondances entre oeuvres picturales organisées par le musée d’Orsay, le Centre Pompidou confronte les oeuvres cinématographiques de deux auteurs contemporains, marqués par leur indépendance, l’Espagnol Victor Erice et l’Iranien Abbas Kiarostami. Le résultat est étincellant.

Lire la suite

La photographie au service de l’exploration du monde

La photographie au service de l’exploration du monde

Georges REVOIL, Servante-esclave, 1882-1883. Moguedouchou, Somalie (c) BnF, département Cartes et plans, Société de géographieTrésors photographiques de la Société de géographie

Jusqu’au 16 décembre 2007

Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, 58 rue de Richelieu 75002, 01 53 79 49 49, 7€

La BnF propose une exposition sur le rôle de la photographie au XIXe siècle, qui assiste la Société de géographie de France, l’une des premières au monde. Ses trésors photographiques constituent une invitation à la découverte de magnifiques paysages et de peuples indigènes, aujourd’hui disparus. Et, dès lors, à une certaine prise de distance…

Lire la suite

Les têtes anthropomorphes d’Arcimboldo reflètent l’excentrisme de la fin de la Renaissance

Les têtes anthropomorphes d’Arcimboldo reflètent l’excentrisme de la fin de la Renaissance

Giuseppe ARCIMBOLDO (1526-1593), Le Printemps, 1573. Huile sur toile, 76 x 64 cm. Paris, musée du Louvre (c) RMN - Jean Gilles Berizzi/Photo de presseArcimboldo (1526-1593)Jusqu’au 13 janvier 2008

Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard 75006, 01 45 44 12 90, 11€

Peintre italien de l’époque maniériste (fin du XVIe siècle), Giuseppe Arcimboldo est surtout connu par ses têtes anthropomorphes. Le musée du Luxembourg propose aujourd’hui de découvrir les autres facettes de cet homme ingénieux avec des oeuvres surprises en fin d’exposition…

Lire la suite

Les gravures de Zwy Milshtein: étonnantes de modernité

Les gravures de Zwy Milshtein: étonnantes de modernité

Zwy MILSHTEIN, Manifestation, 1969. Eau forte - (c) Area, Paris %%“Au retour du jardin – la suite Berggruen”

Jusqu’au 30 septembre 2007

Espace Berggruen, 70 rue de l’Université 75007, 01 42 22 12 51

Dans la foulée de l’exposition “Fées et petites merveilles” du peintre graveur Zwy Milshtein à l’Orangerie du Sénat (Jardin du Luxembourg) durant l’été 2007, la galerie Berggruen organise une suite narrative, comme si l’oeuvre de l’artiste n’était qu’une succession de contes, intitulée “Au retour du jardin”.

Lire la suite