Etoiles

Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche (c) Pascal ElliottClairemarie Osta – Nicolas Le Riche

Jusqu’au 29 mai 2016

(Evitez les files d'attente: achetez vos billets en ligne en cliquant ici !)

Elephant Paname, 10 rue Volney, Paris 2e

Studio de danse, salle de spectacle et d’exposition, Elephant Paname, niché à quelques rues de l’Opéra Garnier, présente deux danseurs étoiles mythiques, couple sur scène comme à la ville, Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche.

Films, photos, costumes, accessoires nous font découvrir leur carrière, de leur consécration d’Etoiles jusqu’à leurs adieux émouvants à l’Opéra de Paris.

La première galerie reflète le parcours dansé de chacun, dans un mouvement ondulant, au fur et à mesure que l’on tourne les photos accrochées. Un orgue à diapositives dévoile, quant à lui, le quotidien des danseurs.

Nicolas Le Riche dans sa loge de l'Opéra de Paris (c) Ann Ray

La seconde galerie présente les deux rôles titres marquants de leur carrière : L’histoire de Manon pour Clairemarie Osta et Le jeune homme et la mort pour Nicolas Le Riche.

Les loges nous plongent dans leur univers privé, où les danseurs se préparent avant l’entrée en scène. Chaussons de danse, costumes, accessoires, maquillages, photos personnelles, lettres,…, dévoilent les coulisses.

Pointe des différentes étapes de la carrière de Clairemarie Osta, depuis Coryphée jusqu'à ses Adieux de l'Opéra de Paris

Le dernier étage donne carte blanche à Vincent Pérez qui a imaginé une forêt de kakémonos, supports de projections et de photos. Nous découvrons le LAAC, L’Atelier d’Art Chorégraphique, fondé par le couple au Théâtre des Champs Elysées, pour former les futures étoiles.

Entre tous ces étages, l’escalier, tel un lacet de pointe, fil conducteur de l’exposition,  met à l’honneur des photographies  des danseurs en plein mouvement, prises par Ann Ray.

Clairemarie Osta avec Jérémie Belingard, en répétition de Caligula, sous la direction de Nicolas Le Riche (c) Ann Ray

Loin d’être grandiose dans sa mise en scène, telles les expositions au sein des galeries de l’Opéra de Paris, « Etoiles » m’a agréablement surprise et touchée par son côté intimiste. La vidéo des adieux de Clairemarie Osta ainsi que son discours lors de sa remise de son titre de Chevalier (de la Légion d’Honneur et des Arts & des Lettres) sont particulièrement émouvants. Une exposition qui peut se voir facilement avec des enfants, parfaite pour occuper les vacances scolaires !

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *