Conte intergénérationnel

Le Cerf-Volant de Toshiro
Ghislaine Roman, illustré par Stéphane Nicolet
Nathan, Dès 3 ans, 32p., 11,50€

Acheter ce livre : 

Publicité

J’aime quand je reçois des albums qui s’éloignent des sentiers battus ! Le Cerf-Volant de Toshiro, écrit par Ghislaine Roman et publié chez Nathan, relate la relation émouvante entre un grand-père et son petit-fils, tous deux abîmés par la vie.

Par une belle journée de printemps, Toshiro et son grand-père fabriquent un cerf-volant. Ils le lancent dans le ciel, mais le grand-père ne peut pas le voir car son corps fatigué l’empêche de lever la tête. Toshiro, qui, lui, n’arrive pas à exprimer tous les mots qu’il a dans la tête, a l’idée d’installer son grand-père devant une flaque d’eau pour que celle-ci reflète son beau cerf-volant. Au fil des saisons, il va falloir trouver de nouvelles ruses pour que le grand-père puisse continuer à admirer son petit-fils en train de jouer.

Publicité

L’auteure ni le dessinateur ne sont japonais mais l’atmosphère des mots et des couleurs nous entraîne directement au Pays du Soleil Levant ! Dommage, même, que Toshiro n’ait pas les yeux plus bridés – il ressemble plutôt au Petit Nicolas ! Le mot de la fin aurait aussi gagné à être plus éloquent. Mais le reste de l’histoire est superbe. Un beau cadeau à offrir à un enfant, plus grand que trois ans (n’en déplaise à Nathan), à mon avis, pour qu’il comprenne la portée du conte.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *